Le français dans le monde

« LE ROMAN N’EST PAS PROFESSORAL »

Quelles sont les conditions qui déclenchent chez vous l’écriture d’un roman?

Je m’interroge le moins possible sur le départ d’un roman, plus sur ce vers quoi il tendra s’il persiste à exister. J’écris comme dit Giono . Par un effet de surprise tel mot, telle phrase contient, c’est peut-être l’invisible d’un monde, sa résistance à être nommé hors des clichés du western légendaire qui conduit le phrasé, et le tout du récit : sous le tissage concerté de l’aventure romanesque, les mots intriguent à mon insu pour m’apprendre ce que j’ignorais de mon dessein, même si la question amérindienne me préoccupait. Pour cela, j’ai consulté cartes, documents, fonds photographiques et ouvrages savants, un appareil indispensable à la fiction parce que la licence romanesque a pour limite l’engagement envers le réel. Mais le roman n’est pas professoral, il n’a cure d’instruire ou d’édifier : la littérature est assez grande fille pour avancer seule sur la scène de l’art et défendre son autonomie d’œuvre langagière.

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Centres d'intérêt associés

Plus de Le français dans le monde

Le français dans le monde5 min de lecture
Pédagogie En Temps De Crise
Le fléau n’est pas à la mesure de l’homme, on se dit donc que le fléau est irréel, c’est un mauvais rêve qui va passer. Mais il ne passe pas toujours et, de mauvais rêve en mauvais rêve, ce sont les hommes qui passent, et les humanistes en premier li
Le français dans le monde3 min de lecture
Avant Ou Après Les Vacances: Révisez En Jouant!
Sur 4 ou 5 feuilles A4 de différentes couleurs (ou, plus simple, prenez des feuilles au dos desquelles vous dessinez un trait de couleur pour les distinguer) préparez 15 ou 20 questions adaptées au niveau de votre groupe et au contenu de votre cours.
Le français dans le monde1 min de lecture
Histoire Sans Bulle
Au milieu du xxe siècle à Paris, Béatrice a une existence monotone de vendeuse au rayon ganterie d’un grand magasin. Clients tous se ressemblant, chaque jour le même trajet pour aller travailler. Un sac rouge abandonné dans sa gare habituelle attire