Paris Match

DANS LA LUMIÈRE DE CAMUS

ELLE NE L’APPELLE QUE « PAPA ». SOIXANTE ANS APRÈS LA MORT DE L’ÉCRIVAIN, SA FILLE CATHERINE NOUS RACONTE LE CHARME DE SON PÈRE ET LE POIDS EXALTANT MAIS COMPLIQUÉ DE SON HÉRITAGE
Sur la terrasse de Lourmarin avec Antoine, le petit-fils d’Albert

Quand elle est née, en 1945, Albert Camus n’était pas l’écrivain populaire qu’il allait devenir avec « La peste ». Il n’était qu’un brillant journaliste que d’anciens écrits sur les injustices de la colonisation en Algérie, mais surtout un magnifique premier roman, « L’étranger », avaient d’abord fait remarquer de l’intelligentsia. En 1943, il s’engage dans la Résistance. Mais l’unanimité autour de son nom cesse en 1951, avec « L’homme révolté » qui fait de lui… l’homme à abattre des marxistes. Catherine, qui porte le prénom de sa grand-mère, femme de ménage illettrée, se souvient que, à la question « Tu es triste, papa ? », il avait répondu : « Non, je suis seul. » Lucide mais paradoxal pour celui qui reste une gloire nationale.

Le Nobel, nectar de la gloire, a pour l’écrivain de 43 ans l’amertume de la ciguë. Voilà un an que sa plume est sèche et son moral en chute libre. Dans son discours de remerciement, l’auteur du « Malentendu » laisse percer sa mélancolie :

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Plus de Paris Match

Paris Match2 min de lecture
Domia Se Lance Dans L’aide Aux Seniors
Pendant le confinement, Maxime Aiach, président fondateur de Domia, leader français des services à la personne avec 150 millions d’euros de chiffre d’affaires, a eu une ingénieuse idée: créer une enseigne spécialisée dans l’aide à domicile des senior
Paris Match2 min de lecture
Ce Que François Et Macron Se Sont Vraiment Dit
Rencontre pluvieuse, rencontre heureuse chez le pape François à l’occasion de la visite d’Emmanuel Macron arrivé au Saint-Siège sous une pluie battante. Après avoir signé, au Quirinal, de l’autre côté du Tibre, un traité de coopération bilatérale ave
Paris Match7 min de lecture
Johnny L’américain
Paris Match. En 2014, Philippe, vous rejoignez à New York la première tournée américaine de Johnny, l’US Born Rocker Tour. Dans quel état le trouvez-vous ? Philippe Manœuvre. Dès que je franchis la porte du Beacon Theatre, je me rends compte que Jo