Lire

L’ÉDITO

C’est une onde de choc, comme rarement la République des lettres en a vécu. Une déflagration d’autant plus ravageuse que «tout le monde savait». Dans le milieu de l’édition, le cas Gabriel Matzneff était en effet bien connu, depuis plus d’un demi-siècle. Il a fallu que paraisse le premier livre de Vanessa Springora,Le Consentement (Grasset),pour que le tabou n’en soit plus un.

Le texte, qui a déjà bouleversé nombre de lecteurs, revientavec cet homme qui l’attend Elle a alors l’impression que sa vie devient celle Mais, au fil des mois, elle découvre que le prince charmant se révèle être un Des faits qui n’avaient pourtant rien de secret, G. ayant déjà revendiqué ses goûts sexuels dans l’essai (publié alors chez Julliard, maison – ironie du sort – actuellement dirigée par Vanessa Springora) et ses agissements dans les volumes de ses fameux Les années vont passer, et l’ancienne amante va justement voir son histoire étayée dans ces écrits autobiographiques,dans des interviews ou apparitions télévisuelles – jusqu’à l’attribution du prix Renaudot essai en 2013 à À elle, aujourd’hui, de passer à l’écriture et de décrire le mécanisme d’emprise du prédateur.

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Centres d'intérêt associés

Plus de Lire

Lire1 min de lecture
3 Questions À Cécile Coulon *
Que représente la ville de Besançon à vos yeux? C’est un lieu assez mystérieux, littéraire, à la croisée des paysages. Forêts, montagnes et hiver rude: cela me rappelle ma propre ville [Clermont-Ferrand] ! Comment envisagez-vous votre présidence
Lire1 min de lecture
Et Toujours Le Poing Levé
« Qu’auriez-vous envie d’écrire à une jeune poétesse? Qu’auriezvous aimé que l’on vous écrive lorsque vous étiez vous-même jeune poétesse ? » Deux questions ouvertes que l’éditrice Aurélie Olivier a eu envie de poser à vingt-deux auteures françaises
Lire4 min de lecture
Mariana Enriquez Sublime effroi
Il n’existe pas « de mots dans ce monde pour l’entrée dans l’Obscurité, pour l’ultime bouchée ». Bienvenue au pays des démons, réels ou imaginaires. Doigts tranchés, enfants sacrifiés sur l’autel d’ambitions inhumaines, brûlante morsure de l’oppressi