Lire

Dernière revue française

Patrice Jean n’est pas un écrivain du bonheur à la Jean d’Ormesson. Depuis quatre livres, ce chauve goguenardil a beaucoup été comparé à Houellebecq. En lisant son nouveau roman, on a surtout pensé à Flaubert (celui de et de la correspondance). Que raconte ? Antoine Jourdan est un homme entre deux âges qui vit chichement dans le quartier de la Grand’Mare, à Rouen. Père divorcé, un peu paumé, un peu ronchon, attaché aux livres et autres choses d’antan, il anime avec un copain de jeunesse la revue littéraire gazette pointue qui ne compte qu’une centaine d’abonnés. Entre deux saillies drolatiques contre l’époque, le narrateur brosse une galerie de portraits qui font le sel du livre, tels sa maîtresse Caroline, crispante et émouvante, ou le savoureux Eugène Rémy, bouquiniste atrabilaire dont la librairie s’appelle Mort à crédit… Quand on aime les moralistes du xviie siècle, Bloy, Léautaud et Blondin, on est ici comme chez soi. À lire en charentaises avec une bonne pipe, après s’être sagement calfeutré dans sa chambre.

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Plus de Lire

Lire1 min de lecture
3 Raisons De Lire
Confrontés à la perte d'un être cher, nous avons tous subi la tentation de réécrire l'histoire, de la recomposer, bref, d'opposer la rationalité humaine à l'absurdité de la mort. En revenant sur le décès de son compagnon bien-aimé, Brigitte Giraud tr
Lire3 min de lecture
Paradoxe Intégral
En septembre dernier, j'étais appelée par la Maison des examens à Arcueil pour faire passer les épreuves orales du bac français aux candidats qui ne s'étaient pas présentés en juin. Au quatrième étage du Siec, dans l'immense salle où sont installés l
Lire3 min de lecture
Cholokhov & Grossman GRANDEUR ET DÉCADENCE DE L'ÉCRIVAIN OFFICIEL
Difficile de se représenter l'immense popularité dont jouissait Mikhaïl Cholokhov en URSS dans les années 1950. Ses romans étaient tirés à plusieurs dizaines de millions d'exemplaires et traduits dans de nombreux pays. Adulé, comblé d'honneurs par le