Lire

Roberto Saviano BAISER FÉROCE

Dans Piranhas*, l’auteur du célèbre Gomorra s’inspirait de faits réels pour décrire l’apprentissage de la violence et l’ascension au cœur des réseaux mafieux d’une bande de gamins des rues, dans une ville de Naples gangrenée par la Camorra. La paranza ne craignait ni la prison ni la mort, mais de mener la vie ordinaire de ses aînés, soumise aux règles de la Mafia. Après le succès de ce premier opus, Baiser féroce en propose l’apothéose dans une veine propre aux plus grands films de gangsters.

Désormais craints et respectés, Nicolas, dit Maharaja, et son « baby-gang » s’emploient à venger la mort de leurs frères d’armes, survenue dans les dernières pages de Piranhas, tout en lorgnant sur de nouveaux territoires jusqu’alors contrôlés par les vieux parrains de la Mafia, dont le centre historique de Naples. À cette fin, des alliances se forment sur fond d’argent sale, mais chacun demeure sur ses gardes pour, de prédateur, ne pas devenir la proie. Sur le point de réaliser son rêve de toute-puissance, Nicolas brûle la vie par les deux bouts, flambe et se dope, tout en s’évertuant à se maintenir au rang auquel il s’est hissé à force de sang et de larmes versés. Quitte à sacrifier ceux qui lui sont chers, dans un ultime baiser de la mort.

* Dont l’adaptation cinématographique signée Claudio Giovannesi sortira dans les salles le 1er mai.

Les baisers, on se les envoie au pluriel, un pluriel générique. Beaucoup de baisers. Mais chacun d’eux est indépendant, comme les cristaux de glace. Il ne s’agit pas seulement de savoir comment on le donne, mais comment il naît : l’intention

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Plus de Lire

Lire8 min de lecture
Tatiana De Rosnay Nous Irons Mieux Demain
Germinal ou L'Assommoir évoquent à tout lecteur le célèbre nom d'Émile Zola. Lorsque Tatiana de Rosnay s'en empare pour raconter l'homme transi d'amour plus que l'écrivain, les personnages de l'autrice voient forcément leur intimité chahutée et menée
Lire3 min de lecture
Un Procès Pour L’Histoire
À quoi bon? Quel peut être l’intérêt de revenir sur des faits tragiques que les médias ont maintes fois présentés, décortiqués, commentés? Que peut apporter un témoignage littéraire sur une tragédie collective? Toutes ces questions, Emmanuel Carrère
Lire1 min de lecture
Amélie Nothomb
Que serait une rentrée littéraire sans la publication du nouveau roman de son ambassadrice? À l'occasion de la parution du Livre des sœurs, Amélie Nothomb (à laquelle nous avons consacré un numéro hors-série, disponible chez votre marchand de journau