Côté Paris

L’ÉDITO

La décoration amorce un retour en talents. Une nouvelle génération vient l’oxygéner. Dans ce numéro, trois styles, trois univers, trois décorateurs confortent l’idée que le récit reprend ses droits.

omme le théâtre invite l’imaginaire, l’espace accueille une » La décoration amorce un retour en talents. Une nouvelle génération vient l’oxygéner. Dans ce numéro, trois styles, trois univers, trois décorateurs confortent l’idée que le récit reprend ses droits. Celui de la créatrice et designer Émilie Lemardeley qui conçoit l’espace, le sien en l’occurrence, comme une épopée inspirée des grands mythes. L’imaginaire imprègne, imprime sa maison en lisière de Paris. Pour cette passionnée de littérature, l’intérieur est le champ d’expérimentations de l’onirisme. Dans son salon, une immense fresque, peinte par l’artiste Bluey Byrne, campe des silhouettes de géants tenant des monuments à bout de bras. Un espace où l’allégorie, l’esprit Art déco, le goût de l’antique s’interpellent librement. Celui entièrement repensé par Fabrice Juan. Le jeune architecte d’intérieur et décorateur réhabilite les références haussmanniennes d’un appartement qui les avait délibérément délaissées. Retour aux sources du style et version revisitée. Entre moulures restaurées, boiseries retravaillées à la feuille d’or, rotonde préservée, perspectives redessinées, hauteur sous plafond retrouvée, le répertoire classique refait bel et bien surface. Murs et fenêtres s’habillent de tissus, les sols superposent tapis et moquette velours, alors que le mobilier accompagne cette réinterprétation des codes de l’élégance parisienne. ou chronique d’une théâtralisation du quotidien. La vie est une pièce en plusieurs actes. Le designer, architecte d’intérieur, directeur artistique, Pierre Gonalons aime les contrastes, les confrontations, les grands étirements de styles. Le minimalisme côtoie le décoratif, le graphisme s’allie au poétique qui rallie à sa cause l’insolite. Très inspiré par les romans du XIX, par Balzac, Maupassant mais aussi par Visconti et le néoréalisme italien, il envisage le présent comme une courroie de transmission entre passé et avenir

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Plus de Côté Paris

Côté Paris5 min de lecture
Terre-miel
Pour 4 personnes Préparation 30 min. Cuisson 50 min. 4 queues de langoustes décortiquées, 250 g de tellines, 250 g de coques, 200 g de petites palourdes, 2 oignons frais, 2 bottes de petites carottes, 2 carottes, 2 branches de céleri, 1 oignon, 50 g
Côté Paris3 min de lecture
En Toute Transparence
Deux cent soixante mètres carrés répartis sur deux niveaux, plantaient ce duplex en rez-de-chaussée, dans un immeuble rythmé d’immenses baies vitrées de cinq mètres de haut, ouvertes sur un jardin privatif. Un fort potentiel marqué par le meilleur m
Côté Paris1 min de lecture
Esprit Craft
Le craft sans le folklore, dans une dimension spirituelle autant que formelle, que se réapproprie la jeune garde des designers. Le duo de l’atelier Solum Lignum (pays du bois), Anaïs Mroz et Simon Boullier, met sous cette appellation tout un écosystè