Classica

Viol et mort vont de père

Créé en 1971 à Washington, s’avère un condensé du modernisme le plus excitant tout en excellant dans les mélodies desest dirigée avec finesse par Marko Letonja, qui sait tenir des fortissimo constants. Reposant sur un plateau tournant mais frontal dans le drame, la mise en scène de Mariano Pensotti épouse l’expressionnisme de Ginastera avec épure. La distribution convainc, surtout Leticia de Altamirano en Beatrix et Ezgi Kutlu en sa belle-mère Lucretia, victimes de leur féminité, Gezim Myshketa en comte Cenci corrompu et Xavier Moreno en soupirant pleutre et veule.

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Plus de Classica

Classica2 min de lecture
Peter Brook, Homme De Théâtre Et D'opéra
« Je peux prendre n'importe quel espace vide et l'appeler une scène. Quelqu'un traverse cet espace vide pendant que quelqu'un d'autre l'observe, et c'est suffisant pour que l'acte théâtral soit amorcé. » On se souviendra de cette phrase emblématique
Classica3 min de lecture
Pour Découvrir
Christian Ferras (violon), Pierre Barbizet (piano) Deutsche Grammophon. 1965 Gérard Poulet (violon), Noël Lee (piano) Arion. 1992 D'une abondante discographie où s'alignent les plus grands archets du siècle (Elman, Francescatti, Grumiaux, Heifetz, Ko
Classica2 min de lectureMusic
La fougue Ormandy
Heureux Minneapolitains, qui virent se succéder à la tête de leur orchestre Ormandy, Mitropoulos et Doráti ! Fondé en 1903, l'Orchestre symphonique de Minneapolis n'avait connu que deux directeurs musicaux à l'arrivée du chef hongrois, qui y régna de