MilK

De l’architecture à la gastronomie en passant par l’éducation, MilK est allé à la rencontre de ceux qui ont décidé de changer la donne en s’engageant dans une voie plus durable. Forts de leurs initiatives, ils nous donnent ici quelques clés pour mettre nous aussi du vert dans nos vies.

La prise de conscience écologique se généralise enfin. Le vert déteint sur la majorité des partis politiques et imprègne les esprits de l’ensemble de la société. Le regard porté sur nos propres enfants aiguise bien souvent la conviction de la nécessité d’un avenir meilleur, ou tout au moins pas pire. Cette nouvelle génération, elle, a les yeux grands ouverts sur les problématiques environnementales et climatiques. Biberonnée au développement durable, elle a la conscience verte chevillée au corps. En famille, l’enjeu est de taille : inculquer à nos enfants la nécessité de soigner la planète. Alors, comment les faire grandir dans un environnement imprégné de ces valeurs de respect de la nature et de leur écosystème ? Tips concrets.

Vivre plus vert

Habiter un éco-logis

L’architecte Thomas Walter a grandi en lisière de forêt avant de devenir citadin. De cette enfance est né un besoin de créer par l’habitat une transition entre le contemporain et l’essence de la nature, d’importer une force citadine dans un contexte rural. Avec son studio Atelier Ordinaire, il s’est donné des règles simples : glaner les informations sur le terrain et être dans l’acceptation totale du sol et de l’environnement. Bannir les matériaux pétrochimiques et travailler essentiellement avec le bois, traité à l’huile naturelle. Utiliser des pieux métalliques, destinés à ne pas défigurer le terrain, pour les fondations. Assurer l’isolation avec fibre de bois et ouate de cellulose, biosourcées et recyclables. « Ce n’est pas du snobisme, mais quand on commence à s’intéresser à ces matériaux vertueux, on comprend l’intérêt et l’impact que cela peut avoir », explique l’architecte. De grandes ouvertures à châssis fixes jouent les tableaux végétaux, dépressurisant l’espace et offrant, notamment dans les chambres d’enfants, une fenêtre vers l’imaginaire. Ses maisons, passives, ne nécessitent que très peu de chauffage : les espaces ouverts se contentent aisément d’un poêle à bois et de la chaleur générée

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Plus de MilK

MilK1 min de lecture
Éditorial
Nous sommes en juillet, le beau temps s’est installé. Aujourd’hui, Dolorès et sa fille Maxe posent pour nous dans un écrin de verdure où se dresse une maison d’architecte datant de la fin des années 1950. La maison Louis Carré. Son nom, la bâtisse le
MilK2 min de lecture
Contributeurs
Après des études de photographie au Blackpool College / Lancashire University en Angleterre, Aurélien shoote aujourd’hui pour de nombreux magazines comme AD, T Magazine, M, le magazine du Monde, Libération Next, ou Air France Magazine. Il réalise aus
MilK4 min de lecture
Postludes
Organisée en collaboration avec la Tate, riche de la plus grande collection de Turner au monde, cette exposition donne à voir une soixantaine d’aquarelles et une dizaine de peintures à l’huile de l’artiste anglais, qui peignit la lumière comme person