Sept

OVNI, télépathie et forces spéciales

Hésitante, l’interprète ouvre de grands yeux incrédules. L’homme à qui elle parle au téléphone est-il complètement fou? Elle peine à traduire ses propos tant ils paraissent incroyables. «Pendant plusieurs mois, nous avons fait des recherches et compris comment instaurer le contact avec les extraterrestres grâce à la télépathie, explique une voix sereine à l’autre bout du fil. Ils ont un code de communication composé de chiffres et de lettres, comme les opérateurs radio.»

Cet étrange récit est celui du général Alexey Y. Savin, aujourd’hui à la retraite. Le vieil homme, vêtu simplement, reste en forme du haut de ses soixante-dix ans passés. Il a pris l’habitude de raconter son histoire et continue de le faire patiemment. Dans sa jeunesse, l’officier a suivi un cursus particulièrement prestigieux au sein de l’armée russe. Au début des années 1970, il commence des études au département aéronaval de l’Académie de la marine de Sébastopol, avant de se plonger dans la cybernétique. Pendant les seize premières années de sa carrière d’officier, il sera même à la pointe de la recherche scientifique de la Défense soviétique. Jusqu’à ce qu’en 1989, l’Etat-major des armées lui confie une nouvelle mission: développer une cellule de recherche et d’expérimentation dans le domaine de la parapsychologie. Les Russes veulent vérifier si les compétences extraordinaires de certains esprits peuvent servir au cours d’opérations militaires ou de missions

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Plus de Sept

Sept1 min de lecture
Découvrez Fabrizio Calvi... ...sur sept.info
Le Condor reprend du service Perte de confiance en l’animal humain Génie du mal, tueur en série ou capitaliste archaïque? «Les réseaux de la corruption me tueront si je rentre au Brésil...» «Le gouvernement nous accusait de terrorisme journalistique
Sept1 min de lecture
Comment Miss Djeck A Fini En Pâté
Les terribles aventures de Miss Djeck commencent dans les dépôts abritant les collections du Muséum d’histoire naturelle de Genève. Car Miss Djeck en est l’une des pensionnaires ‒ ou plutôt son crâne, dont Pierre-Yves Frey se propose de reconstituer
Sept4 min de lecture
Le Bloc-notes D’Olivier Weber
Les écrivains ont longtemps sublimé la recette d’Aragon, «le mentir-vrai», pour le meilleur et parfois le pire. Voilà que des reporters renouvellent le genre à l’inverse, le «raconter dans le flou». Un flou hardiment onirique, subjectif, qui permet p