Ferrovissime

Des autorails aux caractéristiques originales

À partir du milieu du XIXe siècle, les établissements De Dietrich réorientent progressivement leur activité de production de fonte vers la construction de matériel ferroviaire et mécanique. En 1871, leur usine, établie à Reichshoffen, se retrouve dans la partie annexée par l’Allemagne du territoire alsacien. Eugène De Dietrich crée alors une seconde usine en Lorraine, à Lunéville, qui devient, en 1903, la Société Lorraine des Anciens Etablissements De Dietrich et Cie de Lunéville.

Toutefois, malgré l’annexion de l’Alsace-Moselle en 1871, De Dietrich maintient son usine de Reichshoffen en développant sa production vers les biens de consommation durables nécessitant de la fonte (poêles, cuisinières, baignoires…). Sa renommée s’étend à la construction de

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Plus de Ferrovissime

Ferrovissime1 min de lecture
Au revoir Thierry
Thierry Porcher nous a quitté le 4 janvier à l’âge de 72 ans. Il m’est difficile d’écrire cet éditorial, tant la tristesse et le chagrin m’étreignent. Difficile d’accepter la disparition d’un co-équipier avec qui on a tant partagé ! Tout s’est passé
Ferrovissime1 min de lecture
NOUVELLES COULEURS POUR AuRA
Une commande complémentaire de dix Z 31500 aptes à circuler en Suisse est en cours de livraison pour TER Auvergne-Rhône-Alpes (AuRA). Elles se distinguent des 17 premières rames LEX par la nouvelle livrée déjà appliquée sur les AGC et TER2N. La photo
Ferrovissime1 min de lecture
Quelques « Boîtes À Ozone » Midi Pour La Manœuvre
Outre les trois machines diesel BB 63500 que Narbonne possède de la fin des années 1950 jusqu’en 1971, quelques E.4000 Midi, devenues BB 1500, y sont engagées jusqu’à 1970. Deux BB 1600, décrites comme les précédentes dans le Portrait du rail de ce n