ELLE France

L’OPÉRA ENFIN POUR TOUS !

(jogging, chips et bière en option) que les plus grandes maisons lyriques du monde, à l’occasion du confinement, proposent de nous abonner. Certes, nos enceintes – ou, pire, le haut-parleur de notre PC – ne boxent), on peut voir, jusqu’au 29 mars encore, le « Don Giovanni » de Mozart donné l’an dernier, avec le baryton québécois à fort coffre Étienne Dupuis. Ivo van Hove signait là une mise en scène passe-muraille, mais passons. On s’amusera davantage, du 6 au 12 avril, avec « Le Barbier de Séville » almodovardesque signé Damiano Michieletto en 2014, qui nous emmène tout au bord de la crise de rire. Pas en reste, la programmation de ballets affiche successivement une « Giselle », un « Lac des Cygnes » et un medley du chorégraphe Jerome Robbins bien vitaminés. Valses-hésitations virtuoses, summums d’émotions… il y a tout cela aussi, sur le site de l’Opéra de Vienne () qui diffuse chaque soir un spectacle 24 carats. À ne pas manquer, le 29 mars, un duo ténor/soprano starissime, Juan Diego Flórez et Aida Garifullina, dans « Roméo et Juliette » de Gounod, et le lendemain, des « Noces de Figaro » où deux jeunes sopranos (la Moldave Valentina Nafornita et la Française Marianne Crebassa) portent très haut les couleurs de Mozart. Applaudissons aussi ces cadors du classique qui de leur propre chef, via les réseaux sociaux, nous livrent des instants suspendus : c’est le violoniste Renaud Capuçon qui joue sur Twitter une mélodie de Dvorák ; c’est la soprano Joyce DiDonato qui, sur Instagram, offre des extraits de « Werther », chef-d’œuvre de Massenet qu’elle devait faire pétiller au Metropolitan Opera – avant la catastrophe. Il faudra d’ailleurs scruter l’institution new-yorkaise () qui redévoile, chaque jour, un de ses shows cultes des années 2000. Si certaines mises en scène paraîtront peut-être vieillies, voire franchement tartes, les voix sauront toujours nous subjuguer. Et puis rien ne nous empêche, comme les vrais aficionados d’opéra en ont l’habitude, de huer copieusement. Et de donner à notre salon, sans bourse délier, des airs de Bastille en ébullition.

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Plus de ELLE France

ELLE France2 min de lecture
ELLE France
FONDATRICE HÉLÈNE GORDON-LAZAREFFPRÉSIDENTE-DIRECTRICE DE LA PUBLICATION VALÉRIE SALOMON DIRECTRICE DE ELLE VÉRONIQUE PHILIPPONNATDIRECTRICE DE LA RÉDACTION ERIN DOHERTYDIRECTEUR DE LA CRÉATION TOM MEREDITHRÉDACTION EN CHEF ANNE-LAURE SUGIER (MAGAZIN
ELLE France1 min de lecture
D’andré Manoukian
DANS « SUR LES ROUTES DU JAZZ », André Manoukian retrace l’histoire du blues et du gospel, d’Addis-Abeba à la Nouvelle-Orléans, de Chicago à Broadway… L’occasion de lui demander quel est le livre… … QUI LUI A DONNÉ LE GOÛT DE LA LECTURE ? « “Les C
ELLE France2 min de lecture
Commedes Chiffonniers?
UN COSTUME GRIS VOUS MANQUE ET TOUT EST DÉPEUPLÉ. Alors que s’achève la session parlementaire de 2022, un psychodrame vestimentaire et on ne peut plus politique a secoué les rangs de l’Assemblée nationale, sorte de symptôme des nouveaux rapports de f