Le français dans le monde

DES MOTS D’AUJOURD’HUI

Évidemment, c’est énervant. On a beau nous répéter que les emprunts ont toujours été un marqueur de la vitalité des langues, on constate une certaine unidirectionnalité en faveur de l’anglais. Cette arme d’incrustation massive que sont les anglicismes se décèle dans l’utilisation abusive qu’en font les médias, les publicitaires, la mercatique (oups, pardon, le marketing), influençant directement l’usage jusque dans les détails, où, comme chacun sait, se cache le diable.

Et comme l’usage est roi, on a beau jeu de dire qu’il en est ainsi, sortant plus vite qu’une entrée de dictionnaire. Certains mots fleurent bon l’inféodation : ainsi du . Mais oui, il s’agit de notre bon vieux « savoir-faire », délaissé dans son essence linguistique. D’autres s’imposent par l’arrivée de nouvelles réalités, qu’on les dise virtuelles ou augmentées : (une rencontre qui marche, mot venu des applications qui font florès pour conter fleurette), le ou apprentissage profond (technologie qui doit à l’IA, l’intelligence artificielle, qui n’a pas fini de prendre le pas sur la vraie) ou encore dans le même registre des néologismes technologiques (sorte de marché noir de la Toile faite de rets nébuleux). Des réalités qui modifient aussi le rapport au travail : ainsi du ou « syndrome d’épuisement professionnel dû à l’ennui provoqué par le manque de travail », qui fait écho et miroir au déjà admis burn-out.

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Plus de Le français dans le monde

Le français dans le monde2 min de lecture
« Pas De Révo Lution, Mais Une Évo Lution »
Voilà 8 ans que vous êtes à la tête du Katorza. Que fait-on quand on reprend une salle avec une histoire aussi riche? Les Nantais y sont très attachés, il faut donc ne pas les décevoir et respecter le lieu. Ne pas toucher aux festivals (10 semaines p
Le français dans le monde1 min de lecture
Le Français Dans Le Monde, C’est Vous!
PARTICIPEZ Racontez vos « trucs et astuces » sur une thématique de classe particulière! Notre chroniqueur Adrien Payet les recueillera dans cette double-page très vivante et très appréciée. Comment vous est venue l’idée de devenir professeur(e) de FL
Le français dans le monde5 min de lecture
Kassem Saikal Le Français Comme Nécessité
Je suis né dans les années 1950 à Kaboul, dans une famille où personne ne connaissait le français. Mais quand j’ai eu 12 ans, alors que mes frères apprenaient tous l’anglais, mon père a décidé de m’envoyer au Lycée français Esteqlal de Kaboul. Le pre