The Good Life

Quatre acteurs majeurs de l’économie londonienne

Sadiq Khan (1)

Maire de Londres

é dans une famille pakistanaise très modeste, avocat, musulman, député à 35 ans, ministre à 38, Sadiq Khan a été élu maire de Londres en mai 2016. Membre de la minorité centriste du Labour, il s’est opposé au chef du parti, le radical Jeremy Corbyn, jusqu’à la démission de ce dernier en décembre 2019. Son programme : améliorer les transports et, surtout, le logement social, son prédécesseur Boris Johnson ayant favorisé les promoteurs d’appartements de luxe, en particulier le programme géant de Nine Elms, aujourd’hui en manque d’acheteurs. Sadiq Khan a accordé en priorité des permis de construire aux projets prévoyant 35 % de logements « abordables », en partie subventionnés par l’Etat – et même 50 % pour les constructions sur des terrains publics. Plus de 12 500 logements abordables ont été mis en chantier en 2017, un record. Mais la crise du marché immobilier a ensuite réduit le nombre total d’appartements construits– 39 000 en 2017. Le maireen bloquant la construction de la Tulip Tower (305 m) dans la City, qui aurait bloqué la vue sur la tour de Londres, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Modeste et consensuel, il a collaboré avec des conservateurs modérés sur certains projets, participé à la Gay Pride, gelé depuis quatre ans les tarifs des bus et du métro, et s’est allié avec Anne Hidalgo pour lutter contre le réchauffement climatique. Et s’il n’a pas réussi à réduire les inégalités dans la capitale européenne où elles sont les plus élevées, ce n’est pas son adversaire conservateur qui fera mieux…

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Centres d'intérêt associés