Soir mag

Esprit de Franquin, es-tu là ?

Les pour et les contre d’une adaptation trop libre…

Septième et neuvième arts ne font pas toujours bon ménage. C’est en tout cas ce qu’il est convenu de constater au niveau du cinéma francophone surtout. Et la Belgique est naturellement aux premières loges, eu égard au rayonnement de ses grands héros de bédé siècle avec ses obsessions sans cesse accrues sur le rendement et la productivité. Prunelle n’a plus rien d’un patron de rédaction bienveillant et est devenu le « pion » d’un « big boss » physiquement absent (sauf par la voix de… notre Stéphane De Groodt) ne cherchant qu’à vendre la « boîte » avec profit à un certain Monsieur De Mesmaeker, lequel lui aussi ne jure que par une plus-value. Hormis Fantasio – qui n’a participé qu’aux premiers albums de la série –, les principaux personnages sont là : Mademoiselle Jeanne, Sonia, Boulier le comptable et Lebrac, la mouette, le chat et le poisson Bubulle, Bertrand Labévu et Jules-de-chez-Smith-en-face, Mademoiselle Kiglouss (secrétaire de De Mesmaeker) et bien sûr Longtarin, l’agent de quartier verbalisateur réduit au rang d’auxiliaire en attente de son brevet. Chacun de ces personnages a été redéfini avec beaucoup de libertés qui ont fait hurler les aficionados de la bédé, et même la propre fille du natif d’Etterbeek issu de la formidable « école de Marcinelle » ! Presque tout apparaît donc différent, et même parfois très différent. L’esprit de Franquin a-t-il été pour autant trahi à un tel degré d’« impardon » ? Et si on substituait cette interrogation par l’autre, peut-être plus « directe » : est-ce drôle ou pas ? Il y a des arguments positifs, dont bien sûr le comique de situation (pas mal, cette embrouille faisant passer Gaston pour le fils du patron !), les gags visuels (même « téléfonés », n’est-ce pas feu Nino Ferrer !), et… la distribution où la palme revient à Arnaud Ducret en « même pas flic » ignare. Et Gaston ? Théo Fernandez aurait été choisi pour avoir été surpris en train de ronfler lors d’un « casting » pour un film de Gérard Jugnot. Il est quand même depuis 2011 l’aîné des rejetons Tuche…

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Centres d'intérêt associés

Plus de Soir mag

Soir mag2 min de lecture
3. Sa Passion Plus Forte Que L’amour
Au milieu des années 30, le monde entier associe son nom au sommet du chic. Elle vit alors entre son hôtel particulier de la rue du Faubourg Saint-Honoré et la demeure, à Londres, de Hugh Grosvenor, le duc de Westminster. L’un des plus hauts aristocr
Soir mag2 min de lecture
Les Choix De Dominique Deprêtre
★★★ L’histoire avait déjà inspiré « Les Quarantièmes rugissants » de Christian de Chalonge, avec dans le rôle principal Jacques Perrin, lequel est cette fois à la coproduction de ce drame mis en scène par l’auteur de « Une merveilleuse histoire du te
Soir mag4 min de lectureAmerican Government
L’assaut du Capitole
S ous le choc, l’ancien président Barack Obama résumait le sentiment d’une majorité d’Américains au soir d’un 6 janvier 2021 très sombre : « L’Histoire se souviendra des violences aujourd’hui au Capitole, encouragées par un Président qui a menti sans