Intramuros

L’impression 4D, comment raisonner la forme ?

L‘expression « impression 4D » a été employée pour la première fois au printemps 2013 par Skylar Tibbits, fondateur du Self-Assembly Lab du MIT. Il dévoile lors d’un TED la possibilité d’ajouter « à un matériau d’impression 3D une nouvelle caractéristique, à savoir la capacité de transformation à travers le temps, cette quatrième dimension. Le matériau pourrait changer de forme par luimême, sans intervention humaine quelconque mais simplement par l’effet d’un facteur externe comme la lumière, la chaleur, une vibration, etc.(1) » Ce principe permet la création d’une nouvelle catégorie d’objets imprimés non figés, leur structure fluctue en réagissant avec le contexte et les conditions dans lesquelles elle est placée ; leur morphologie est donc variable dans le temps.

Une fabrication additive… collaborative ?

L’impression 4D utilise des matériaux avancés, dits aussi intelligents, qui répondent à l’influence de stimuli ou d’énergies externes, comme la gravité, les champs magnétiques, l’électricité ou encore l’humidité, pour programmer les actions de l’objet

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Plus de Intramuros

Intramuros1 min de lecture
Flavien Delbergue, Formes, Fonctions, Et Émotion
Diplômé de l’École Boulle en 2015, Flavien Delbergue forge les traits caractéristiques de son design lors de ses expériences professionnelles au Danemark et au Japon. La sincérité, seii, en japonais, notion importante dans l’artisanat de l’archipel,
Intramuros2 min de lecture
Lilian Rosas
directrice textile, maison et loisirs chez Monoprix depuis 2009, Lilian Rosas y pilote de désirables collaborations, notamment avec de grands noms français et étrangers du design et de l’architecture intérieure. Intramuros : En 2012, Paola Navone sig
Intramuros1 min de lecture
Donia Ouertani, Revoir L’usage Domestique De L’eau
La designeuse propose de reconsidérer notre rapport à l’eau non potable. L’usager intervient à toutes les étapes de la transformation de l’eau : de la récupération à la filtration, jusqu’à son utilisation. Le consommateur doit lui-même déplacer et tr