Lire

« L’ORDINAIRE EST LE MOTEUR PREMIER DE L’ÉCRITURE »

Qu’est-ce que l’ordinaire ? En quoi est-il intéressant philosophiquement ?

• Si j’avais la réponse à cette première question, je pense que je n’aurais jamais écrit ce livre et n’aurais même jamais eu envie d’écrire. C’est le moteur même de l’existence du livre! La place de l’ordinaire dans l’histoire de la philosophie est très minime. J’émets l’hypothèse que la philosophie, pour se construire, a besoin de prendre ses distances avec la vie ordinaire, pour des raisons d’abord très pragmatiques : la pensée, afin de se déployer, a besoin de temps, d’espace et de silence. Or la vie ordinaire est une vie d’horaires, d’interactions et de contraintes, qui peuvent venir entraver le geste même de la pensée. C’est peut-être pour cette raison qu’elle n’a pas été jugée digne de réflexion philosophique: pour réfléchir, il faut s’en extraire.

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Centres d'intérêt associés

Plus de Lire

Lire1 min de lecture
Danser Sur Un Volcan
Les Landes, leurs forêts, leurs routes rectilignes comme un aller simple vers la folie… Cette folie, le narrateur la fait couler dans la sève de son arbre généalogique. Et la branche sur laquelle il se tient menace de céder à la suite de l’incarcérat
Lire2 min de lecture
La Fabrique Du Consentement
Au siècle dernier, des hommes ont, le plus souvent dans l’ombre, orienté avec un succès sidérant les comportements des populations des démocraties libérales. Au service de puissantes firmes ou de gouvernements, ils ont pesé sur les événements politiq
Lire1 min de lecture
Royal Canin
ne parle pas, mais est au centre de ce premier roman sensoriel. Dans les cuisines d’un palace à l’atmosphère gorgée de sueur et de sang, les chefs tapent de la coke aussi bien que sur les commis. La violence est continue et les métaphores guerrières