Côté Ouest

L’ART DU PRÉCIEUX

on aura reconnu des titres de David Bowie, Queen, Björk. précise-t-il. Tout commence par De sa formation au design graphique, il a gardé une admiration pour les collages dada et l’esthétique constructiviste. Mais à lasa suspension monumentale empruntée à l’univers du film de Ridley Scott. En réalité, trois suspensions en bronze coulé dont les diffuseurs sont en biscuit, la fragilité de la porcelaine tempérant la puissance du métal. Une silhouette organique, loin de ses premiers travaux, très graphiques. , reconnaît-il, comme en témoignent les thèmes «Sweet Things» ou «Khaos». William Guillon confie la réalisation de ses créations, (souvent des «objets de lumière» aux finitions et matériaux variés) numérotées et en édition limitée pour la plupart, à des artisans français : le métallier François Pouenat, la fonderie d’art des Cyclopes et Prodec Métal, le porcelainier Arquié, l’ébéniste Le Nouvel Atelier - Richard Fournier. Ses pièces sont diffusées à Paris (chez Sors et Anne Jacquemin Sablon), Bordeaux (Coutume{s}), Toulouse (Oak), Madrid (Element & Co), New York, Los Angeles, dans les Hamptons et bientôt à Singapour, dans le mythique palace Raffles. En deux ou trois dimensions, il faut toujours suivre ses rêves.

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Plus de Côté Ouest

Côté Ouest2 min de lecture
Èmouvante Porcelaine
Peut-être pour avoir vu le jour dans cette région de roches et de vents de la Côte des Légendes, la fille de cultivateurs de Kerlouan, qui, déjà petite, construisait ses fours d'argile, se sent proche de la terre. Une première vie de conseillère d’éd
Côté Ouest2 min de lecture
L'édito
Jacques Prévert l'appelait « le Finistère le plus près de Paris ». Avec la côte bretonne, le Cotentin partage la rudesse magnifique de caps qui se perdent dans un tête à tête, étourdissant avec l'océan, le jeu d’équilibriste des sentiers des douanier
Côté Ouest2 min de lecture
Histoires Littorales
À Langrune-sur-Mer, dans le Calvados, le premier contact avec la mer se fait sur la pointe des orteils, jusqu’à mi-mollets pour les plus aguerris, habillé de pied en cap quoi qu'il en soit. Le siècle fait alors des vagues entre Second Empire et Trois