Ici Paris

Ella FITZGERALD La première dame du jazz

Ella, elle l’a. Ce je ne sais quoi. Que d’autres n’ont pas. Qui nous met dans un drôle d’état… » La chanson est un reflet parfait de la personnalité de l’une des chanteuses parmi les plus admirées et les plus admirables tant son phrasé, ses accents rythmiques, l’élégance, la douceur, le swing et l’expressivité de sa voix ont été uniques.

Le chef d’orchestre Chick Webb en fait une star et sa fille adoptive
Elle s’éteint le 15 juin 1996, dans sa maison de Beverly Hills, entourée de son fils unique adoptif et de sa petite-fille
Ella souffre de crises de boulimie

Ella Jane Fitzgerald est née noire le 25 avril 1917 à Newport News (Virginie, États-Unis). Naître noir et pauvre dans l’Amérique du début du XX siècle, c’est comme grandir dans unde Harlem. Accueillie par des sifflets et des railleries en raison de sa tenue trop misérable, elle entonne … Au bout de deux couplets, le silence s’impose. Le public écoute… et lui fait un triomphe ! Ella Fitzgerald remporte le grand prix d’une valeur de vingt-cinq dollars ! Elle écume alors les concours, et rencontre le percussionniste et chef d’orchestre Chick Webb. Il se produit au prestigieux Savoy Ballroom. Quand elle se met à chanter a cappella, il est immédiatement subjugué. Il veut engager Ella mais son statut d’orpheline ne lui permet pas de travailler. Qu’à cela ne tienne, Webb et son épouse décident alors d’adopter la jeune fille ! C’est le début d’une nouvelle vie. Ella est payée douze dollars et cinquante cents par semaine, pas si mal pour une gamine des rues. L’année suivante, sous la houlette de Chick, elle enregistre son premier disque sur lequel s’alignent deux tubes façonnés en adaptant sa façon de chanter au be-bop qui fait fureur : et . Sa notoriété explose en 1938, année où elle triomphe en enregistrant une version adulte de la chanson pour enfants . Le titre se vend à plus d’un million d’exemplaires ! Ella Fitzgerald est désormais une vedette dans le monde de la musique, aussi, quand Chick Webb meurt, en 1939, son orchestre est-il rebaptisé Ella Fitzgerald and her Famous Orchestra. En 1941, la chanteuse épouse Benny Kornegay, un docker. Leur union sera cependant annulée deux ans plus tard. En 1942, Ella abandonne son orchestre pour poursuivre une carrière solo. Elle multiplie alors les disques et les collaborations. Quand elle rencontre Dizzy Gillespie, elle a l’idée d’imiter vocalement les solos de trompette, et se met à faire du scat, une technique qui consiste à utiliser des onomatopées à la place des paroles. « Bouuu be dou be da », ses envolées dans ce style sont éblouissantes et font grandir sa popularité. Lors de l’enregistrement, elle tombe amoureuse de Ray Brown, le bassiste de Dizzy, avec qui elle adopte Ramond Brown Jr. Ils s’installent ensemble mais trop accaparée par sa carrière, Ella Fitzgerald voit son mariage s’effilocher pour finalement faire naufrage en 1953. Sa renommée est alors telle que la presse la baptise « première dame du jazz ». A cette époque, aux États-Unis, aucune femme noire n’a encore eu le droit au seul titre de Madame. Cela ne lui épargne cependant pas d’être victime de discriminations raciales. Elle est plusieurs fois interpellée sous des prétextes fallacieux après ses concerts. Ella soutient ouvertement Martin Luther King. En 1955, Marilyn Monroe, fervente opposante à la ségrégation, lui donne un coup de pouce en l’imposant au Mocambo Club de Los Angeles. Le propriétaire ne veut pas entendre parler d’une femme de couleur dans son établissement. Pour le convaincre, la star de lui promet de venir s’installer tous les soirs au premier rang si la chanteuse est engagée ! Un argument irrésistible. Grâce à ce soutien, Ella est la première artiste noire à se produire dans ce très chic et très célèbre night-club. Cette année-là, elle fait la connaissance du manager et producteur Norman Granz qui crée alors spécialement pour elle le label Verve Records. En 1956 et 1964, Ella Fitzgerald enregistre huit recueils musicaux avec des chansons écrites par de grands compositeurs comme Ira et George Gershwin, Cole Porter, et Duke Ellington. Avec l’orchestre de ce dernier, elle fait des tournées en Europe et en Amérique du Nord. La chanteuse bat des records de popularité et multiplie les apparitions télévisées. Dans l’intimité, Ella n’est pourtant pas heureuse. Elle souffre de crises de boulimie. Au printemps 1957, elle doit se faire hospitalisée. Elle suit une cure qui lui fait perdre 17 kilos. « Je sais que je ne suis pas séduisante comme les autres filles, dit-elle, mais j’ai pris mon parti de ce grand poids ». Elle empoche le Grammy Award de la meilleure chanteuse de variétés en 1959, devenant la première femme afro-américaine à remporter un trophée dans cette cérémonie. Au cours de sa carrière, elle recevra quatorze Grammys ! Quand le public se met à préférer le rock’n’roll et la pop au jazz, la maison de production ne renouvelle pas le contrat d’Ella Fitzgerald. En 1972, elle est relancée par les bonnes ventes de l’album . Enhardi par ce succès, Norman Granz fonde une nouvelle maison de disques, Pablo Records, pour éditer celle qu’il surnomme « la grande dame du jazz ». En 1974, Ella Fitzgerald se produit au Caesars Palace de Las Vegas, en compagnie de Frank Sinatra et Count Basie. En 1985, la chanteuse doit être brièvement hospitalisée en raison de problèmes respiratoires. L’année suivante, souffrant d’insuffisance cardiaque, elle doit subir un quintuple pontage coronarien. Les médecins lui diagnostiquent un diabète. Malgré des pronostics alarmistes sur sa capacité à chanter à nouveau, Ella Fitzgerald remonte sur scène et multiplie les concerts. En 1990, victime de surmenage, elle doit se reposer mais apparaît à la cérémonie des Grammys où elle reçoit un prix pour l’ensemble de sa carrière. Emue, elle lance : « Je vais chanter, c’est la seule chose que je sais faire, je vais interpréter , de Stevie Wonder. » Elle revient sur scène en 1991 pour son vingt-sixième concert au Carnegie Hall de New York. Ce sera sa dernière prestation publique. En 1993, son diabète affecte sa vision et contraint les médecins à l’amputer des deux jambes sous les genoux. En 1996, refusant de rester à l’hôpital, elle passe ses derniers jours chez elle, à Bervely Hills, avec son fils et sa petite-fille. Ella s’y éteint le 15 juin 1996, emportée par une crise cardiaque à l’âge de 79 ans. Durant sa carrière,

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Plus de Ici Paris

Ici Paris1 min de lecture
21 Ans D’amour Et Puis S’en Va…
En mars dernier, au Monde, l’héroïne de Capitaine Marleau assurait que son compagnon, Nicolas Grard, à la tête d’une compagnie de théâtre de rue dans le Nord de la France, est un « mec super bien », mais que tous les matins, elle se disait que « ce s
Ici Paris3 min de lecture
Deux flics Ami-ami!
1re DIFFUSION 19 septembre 1986 sur A2 Frank Zappa, Leonard Cohen, Helena Bonham Carter, Miles Davis, Phil Collins, James Brown, Arielle Dombasle (!), Benicio del Toro, Melanie Griffith, Wesley Snipes, Chris Rock, Julia Roberts, John Turturro, Liam N
Ici Paris3 min de lecture
Mots Croisés
Horizontalement: 1. Prénom et nom de cette artiste. Laissé au libre choix. - 2. Une référence en matière de mesure. Bain d’où l’on sort tout dégouttant. Apte à résonner à nos oreilles. Unité d’éclairement. - 3. Reçoit souvent des fleurs. On donne ass