Le Journal du dimanche

Mathias Enard, d’un défi l’autre

Il a dédié ce nouveau roman à son père, dont les fossoyeurs, écrit-il, « ont emporté le corps vers le bûcher » le 30 décembre 2019. Mathias Enard a mis au centre de son livre « la foule des fossoyeux, des terrassiers, des marbriers, des gardiens de cimetière, des maquilleurs de cadavres, des incinérateurs et des cochers de corbillards ». Avec son érudition incessamment malicieuse, l’auteur de Boussole nous convie à des tribulations – physiques et métaphysiques – dans un terroir franchouillard. De bout en bout la truculence le dispute au tragique.

Vous avez réussi un petit exploit : présenter les Deux-Sèvres comme un territoire émouvant…

Jusque-là je m’intéressais aux contrées lointaines.

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Centres d'intérêt associés