Côté Sud

SCULPTURES À VIVRE

Ainsi parle Hélène Bertin, la jeune artiste qui a consacré cinq années de sa vie à exhumer l’œuvre oubliée de Valentine Schlegel, répertoriant ses créations, lui dédiant un livre et deux expositions. Née en 1925, Valentine Schlegel, esprit libre et atypique, aAprès un passage aux Beaux-Arts, Valentine Schlegel travaille comme costumière et régisseuse pour le Festival d’Avignon, dont le créateur, Jean Vilar, est son beau-frère. Puis la voici à Paris, où elle découvre l’art de la céramique et enseigne le modelage aux Ateliers des moins de 15 ans du musée des Arts décoratifs. , raconte Hélène Bertin. De 1959 à 2002, Valentine Schlegel réalise aussi, pour de nombreux commanditaires, des éléments architecturaux en plâtre: couchettes, étagères et, surtout, cheminées (plus d’une centaine éparpillée de la Normandie aux Baléares). Pourtant, ces «sculptures d’usage » frappent par leur esthétique immaculée : débordant du foyer, elles se répandent dans la pièce, y ménageant des niches, des aplats, des recoins, la transformant en grotte cycladique, en refuge troglodyte au suave modelé. L’époque est celle de Jacques Tati, du chauffage central et de la télévision reine, mais qu’importe! Valentine Schlegel va à contre-courant, restaure la magie du feu, le droit au rêve et à la contemplation. dit encore Hélène Bertin, Dans ce nouvel espace, elle fait renaître ce qui s’est éloigné: sa vie sétoise de soleil et d’embruns, de cabanes éphémères et de poissons dégustés avec ses amis pêcheurs. Au mur de son appartement parisien, sa collection de couteaux évoque un banc de sardines, tandis que ses cheminées racontent un univers de voiles déployées et de dunes façonnées par le vent. N’ayant bénéficié que de trois expositions monographiques, indique Hélène Bertin,

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Centres d'intérêt associés

Plus de Côté Sud

Côté Sud2 min de lecture
Fiction Archéologique
Le pouvoir singulier de l’imaginaire des ruines livre à l’infini son désir de renaissance. Entre fin d’un monde révolu et éternel recommencement, la poétique des ruines de Sergio Roger naît de sa passion pour l’archéologie, pour l’ouvrage cousu main
Côté Sud3 min de lecture
Lisbonne, Longiano et Saint-Vincent-sur-Jabron FEU PRIMITIF
Dans le respect de la nature qui l’entoure, Christian Caulas puise sa force. À partir d’une pièce de bois, il imagine une scénographie qui engage le corps dans un geste radical et précis. Une puissance instinctive l’anime pour composer ses architectu
Côté Sud1 min de lecture
D’âme Et D’esprit
Il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous. «Je suis très sensible à cette phrase de Paul Éluard. Elle résonne comme une prémonition. Il y a vingt ans, lors d’un voyage à Avignon, alors que je travaillais comme styliste pour Christian Lacro