L'Express

L’ouverture, l’immigration et la mondialisation, ces moteurs du progrès

ETES-VOUS PLUTÔT « tasmanien » ou « fuégien »? Séparés de l’Australie par la remontée des eaux il y a dix mille ans, les aborigènes de Tasmanie ont perdu les compétences de leurs ancêtres. Un exemple extrême de ces peuples qui ont régressé technologiquement du fait de leur isolement. En revanche, les îliens de la Terre du Feu ont surpris les explorateurs européens par leurs mocassins en peau de phoque et leurs outils élaborés. Capables de traverser le détroit de Magellan avec leurs canoës, les Fuégiens avaient pu échanger avec les habitants du continent.

En pleine pandémie, alors que les frontières ont été refermées et que le localisme et le protectionnisme sont en vogue, un libéral suédois vient rappeler les vertus des sociétés ouvertes. Johan Norberg est, au côté de Steven Pinker ou de Max Roser, une des figures de proue des « nouveaux optimistes », ces intellectuels qui démontrent, chiffres à l’appui, qu’il n’y a jamais (Atlantic Books), tout juste paru en anglais, l’essayiste fait de l’ouverture la clef du progrès humain.

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Plus de L'Express

L'Express1 min de lecture
Visitez Le Vignoble À L’occasion Des Journées Particulières
Cette année, les Journées Particulières prennent une dimension nouvelle chez Ruinart, avec pour la première fois un accueil dans le vignoble afin de parler de la biodiversité et de partager le goût de l’excellence. À cette occasion, les visiteurs pou
L'Express4 min de lecture
Transmettre, C’est Redonner Confiance À Des Milliers De Jeunes
Selon un rapport parlementaire sur les effets de la crise du Covid-19, un jeune sur six a arrêté ses études après la crise; 38 % travaillent dans le cadre d’un contrat précaire et 43 % des non diplômés n’ont pas accès à internet. « Dans ce contexte,
L'Express5 min de lecturePolitical Ideologies
Si Bolsonaro S’accroche Au Pouvoir…
Voilà un défaut que n’a pas Jair Bolsonaro: la dissimulation. « Seul Dieu peut m’arracher au pouvoir », clame le président brésilien. De Rio à Manaus, tout le monde est prévenu: on ne se débarrassera pas de lui comme ça. A moins de dix semaines de l’