Lire

Baptiste Morizot Nature humaine

Ce jour-là, il a la crève. Une crève carabinée. Il a hésité à venir, mais il est bien là, à l’heure du rendez-vous, chez Actes Sud, présence massive enveloppée d’une chemise « bûcheron », deux yeux d’un noir intense où dansent les petites flammes de la vie, de la passion, des combats. Tâchons donc de raviver les braises du souffrant. Baptiste Morizot guette, concentré, les questions, en fixant l’interlocuteur comme s’il cherchait, précaution légitime, à en savoir plus avant que ne démarre l’entretien destiné à nourrir un portrait. Et c’est justement un exercice vers lequel cet intellectuel de terrain n’aime pas aller. On lui a proposé cent fois de poser dans sa campagne avec, pourquoi pas, des loups en arrière-plan à la manière de ces success stories arrangées pour, paraît-il, satisfaire la curiosité du public. Mais cet être pudique chez lequel on perçoit la hantise d’être catalogué en philosophe baroudeur ou d’être réduit à des raccourcis aussi simplistes que sommaires, a toujours refusé l’exercice du portrait. Question d’éthique, sans doute, mais aussi d’humilité par tradition familiale: chez Morizot père (vétérinaire) et mère (infirmière), moins on se dévoile mieux on se porte.

Et puis, a entraîné dès sa sortie nombre de malentendus, faisant de son auteur une hybridation de comme s’amuse à le résumer Morizot qui poursuit : [afin d’essayer de comprendre le comportement d’animaux à partir de signes qu’ils ont laissés et d’en déduire le rôle essentiel du pistage dans le développement de l’intelligence humaine], Sur la piste animale

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Plus de Lire

Lire1 min de lectureGender Studies
Auto-analyse
« On ne dira jamais assez les vertus de l’entretien pour saisir le cœur des nœuds biographiques. » Le cœur que Rose-Marie Lagrave, sociologue et directrice d’études à l’EHESS où elle a fondé en 2004 le master « Genre, politique et sexualités », tente
Lire1 min de lecture
3 Romans En Bref
168 P., SABINE WESPIESER, 17 € Un fils d’épiciers juifs, très tôt orphelin, vécut trois semaines fiévreuses à l’été 1969 auprès d’une amante qui le quitta brusquement. Jamais il ne s’en remit, jusqu’à quitter Paris. Il croit l’apercevoir vingt-cinq
Lire4 min de lecture
Elles N’ont Pas Dit Leur Dernier Mot
Selon Danièle Sallenave, élue en 2011 au fauteuil 30, « être une femme à l’Académie française va de soi ». Depuis la création de l’institution, seules dix femmes ont rejoint les immortels. Marguerite Yourcenar a été la première en 1980. Son discours