Les Cahiers de Science & Vie

« Fin du monde », de quoi parle-t-on ?

1 Au tamis des mythes

On ne confie aux mythes que les questions les plus importantes. Et quoi de plus essentiel que « la fin » ? Notre fin en tant qu’individu, en tant que société – la fin, même, de notre monde, que celui-ci ait la taille d’un village ou d’un empire, d’une planète ou de l’Univers. Le concept paraît simple, sa survenue inéluctable et les conséquences claires… Elle est dans la pensée de tous les hommes qui lui ont dédié une partie de leurs récits fondateurs, ceux qui ont pour rôle d’expliquer le monde et ses règles. Mais de ces milliers d’histoires ne ressort pas un scénario unique, plutôt une mosaïque baroque, complexe et fuyante. Pour une raison simple : si la conception du monde varie, si la façon dont l’homme se perçoit n’est pas la même partout, alors leurs fins ne peuvent être similaires. C’est ainsi que des Amériques à l’Asie, les histoires de fins

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Plus de Les Cahiers de Science & Vie

Les Cahiers de Science & Vie5 min de lecture
ESPIONS, AVOCATS, PROGRÈS, SEXE, & AUTRES HISTOIRES…
ESPIONS, UNE HISTOIRE VRAIE STÉPHANIE DUNCAN Tallandier, 192 pages. Par définition invisibles, les espions font l’objet de tous les fantasmes: on imagine leur vie pleine de dangers, d’aventures… D’autant que le grand public n’a vent que de l’existenc
Les Cahiers de Science & Vie10 min de lecture
Le Favori Des Puissants
Égoïste, indépendant, imprévisible: à la fin du Moyen Âge, la réputation du chat n’est plus à faire. Contrairement au chien, il n’a décidément pas les qualités requises pour faire un bon compagnon… Mais ces traits de caractère que l’on prête aux mato
Les Cahiers de Science & Vie8 min de lecture
Une Passion Égyptienne
On a longtemps pensé que l’Égypte ancienne était le berceau de la domestication du chat. En effet, nulle part ailleurs celui-ci n’a atteint une telle popularité. Les collections d’égyptologie des musées attestent de l’attrait irrésistible qu’il sembl