Moto verte

Massif attack!

Jour 1

Ambert, Craponne, Vorey, Le Puy-en-Velay, Langogne, Rieutord-de-Randon, Mende

« J C’est par cette phrase banale et flippante à la fois que commence notre histoire. On est à Ambert dans le Puy-de-Dôme en train de s’empiffrer d’une sorte de truffade sauvage qui sent bon le fromage AOP et l’hypertension en compagnie de Stéphane Duret et Cédric Roilhon, le prez’ et le traceur de la Rand’Auvergne. On, c’est nous: Yann « 9 et 1/2 » Guédard, Corentin « Coco » Pochez, mécano de course chez Sherco, et ma pomme. Celui qui lâche la petite phrase, c’est Fabien Planet, triple vainqueur des ISDE, triple champion de France Élite, 12 du Dakar, vainqueur de multiples classiques et j’en passe. C’est lui à qui j’ai proposé de nous guider pour un périple un peu fou qui doit relier les quatre principales classiques enduro. Pilote exceptionnel et très à l’aise avec un GPS, il était taillé pour cette histoire. Quand je lui ai demandé si ça l’intéressait, il m’a répondu: C’était à peine 15 jours avant de se retrouver à Ambert avec lui et les autres. Du coup, après s’être marré de sa petite phrase qui semblait indiquer qu’on allait se perdre à peu près tous les 500 mètres, on a repris de la truffade sauvage et un p’tit verre (modéré) de Boudes AOC qui colle bien avec cette ambiance de vieux enduristes préparant un mauvais coup. Relier les classiques, c’est une idée que je traîne depuis Ben non, on l’a pas oubliée la Val de Lorraine dont on parle régulièrement dans nos pages à Moto Verte. Mais pour le coup, Nancy, ça faisait loin à relier par les chemins. Pas impossible, mais loin vu le laps de temps dont on disposait. Dont acte. Pas de Val dans notre périple, mais on envoie un appel de phare à tous nos potes lorrains et on s’enfilera ensemble une mirabelle dès que possible, promis…

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Centres d'intérêt associés