Science & Vie

UN NOUVEAU STADE DU CONTRÔLE DES RÊVES A ÉTÉ FRANCHI

Imaginez choisir vos rêves comme vous choisiriez un film. Il y a deux ans, nous vous avions présenté le rêve lucide, cetS&V . Le rêve lucide a de nombreux effets bénéfiques: entraînement mental, arrêt des cauchemars récurrents, amélioration de la créativité… mais l’atteindre reste très difficile. Et voilà que des chercheurs du MIT, aux États-Unis, viennent de développer une nouvelle méthode aux résultats impressionnants. Ils se sont focalisés sur l’un des premiers stades du sommeil, riche en rêves: l’état hypnagogique. , décrit Adam Haar Horowitz, qui a mené l’étude. Sur 67 rêves racontés par 25 personnes suivant cette méthode, près de 70% contenaient la référence intégrée, contre 3% dans le groupe témoin. Plus besoin d’être un rêveur lucide, donc, pour contrôler ses rêves. Et les scientifiques en sont persuadés: cette nouvelle pratique promet de faciliter les recherches. Le rôle évolutif du rêve lui-même, soupçonné d’être un entraînement à la réalité, pourrait bientôt s’éclairer.

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Centres d'intérêt associés

Plus de Science & Vie

Science & Vie1 min de lecture
Analyser
À la ferme DeGranchamp, à South Haven, Michigan, comme ailleurs en Amérique du Nord, la spectaculaire récolte de la canneberge se déroule à l’automne. En octobre-novembre, les champs de ce fruit autochtone, présent sur le continent bien avant l’arriv
Science & Vie5 min de lectureDiet & Nutrition
Rééquilibrer Les Assiettes Au Labo
Charles Fouquet est heureux d’être l’un des acteurs de la “révolution végétale”. En 2020, il a cofondé Onami Foods. Au menu : faux poisson, fausses crevettes, faux crabe… La startup propose des alternatives aux produits marins, à base d’algues, de ri
Science & Vie2 min de lecture
Où Sont Passés Les Insectes Pollinisateurs ?
Environ 35 % du volume de la production végétale agricole mondiale dépend au moins en partie de la pollinisation par les insectes. Et si les cultures les plus importantes (blé, maïs, riz…) et la viticulture ne sont pas concernées, d’autres pourraient