Les Cahiers de Science & Vie

À l’image de Dieu

Dans une Europe médiévale où triomphe le christianisme, la réponse aux questionnements sur la nature de l’homme est toute trouvée : il est tel que Dieu l’a fait, à son image. « », rappelle Pierre-Olivier Dittmar, historien spécialiste du Moyen Âge à l’EHESS. Deux conceptions, en particulier, marquent l’histoire des idées médiévale : celles des siècle, puis Thomas d’Aquin au XIII siècle. Chez Augustin, c’est grâce à son âme, qui porte l’image du monde céleste, que l’homme peut entrer en contact avec Dieu – elle le distingue donc de toutes les autres créatures terrestres, notamment des animaux. Il classe les êtres vivants en plusieurs catégories : ceux qui sont mortels et possèdent une âme rationnelle (le langage en étant la première manifestation) sont humains ; les autres mortels sont des animaux. L’immortalité est l’apanage de Dieu. « note Pierre-Olivier Dittmar. » Quelques siècles plus tard, le retour en grâce des penseurs antiques vient modifier cette conception, en particulier Aristote, redécouvert au XIII siècle via les traductions arabes. Thomas d’Aquin développe alors sa thèse selon laquelle l’âme et le corps ne sont pas totalement indépendants ; c’est leur union qui fait de chacun de nous un être unique.

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Plus de Les Cahiers de Science & Vie

Les Cahiers de Science & Vie1 min de lecture
De Palenque À Chichén Itzá
➝1746 Le père missionnaire Antonio de Solis découvre les ruines de Palenque (Chiapas, Mexique). Des expéditions y seront ensuite organisées en 1784 et 1785 (José Antonio de Calderón et Antonio Bernasconi) ; 1787 (Antonio del Río) ; 1807 (Guillermo Du
Les Cahiers de Science & Vie1 min de lecture
La Chute, Puis L’oubli
L’effondrement n’est que le premier pas vers la disparition. Pour qu’un peuple entier soit oublié, il faut que le souvenir même de son existence s’efface. Cela peut résulter d’une réécriture de l’histoire pour des raisons idéologiques. La quantité et
Les Cahiers de Science & Vie2 min de lecture
Angkor : Une Passion Française, Entre Science Et Politique
Le récit d’Henri Mouhot va ouvrir la voie à l’exploration scientifique d’Angkor. Celle-ci débute dès 1863 avec l’officier de marine français Doudart de Lagrée, envoyé au Cambodge pour préparer la signature du traité de protectorat. Passionné par l’ar