L'Express

L’universalisme, encore

’est étrange, ce sentiment qu’il faut, décidément, tout réexpliquer. Etrange, oui, que ces siècles de pensée, de combats, d’affrontements, de malheurs, de désastres, pour arriver à peu près, de façon fragile, modeste, perfectible, à un état social où l’on est enfin fondé à se dire que, peut-être, on a un peu avancé sur le chemin de l’humanité, ou au moins d’une certaine forme de solidarité entre les êtres, par ce qu’on appelle démocratie, ou république – ce type de régimes où les Droits de l’homme et du citoyen ou la déclaration de 1948 sont le sous-jacent de l’action politique, de la justice, de la vie sociale –, bref, étrange que tout cela doive être ressaisi, rejustifié, relégitimé, parce que, de nouveau, on a mis le ver dans le fruit, comme à plaisir, pour éprouver la solidité de la doctrine, pour, en

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Plus de L'Express

L'Express4 min de lecture
Nathalie Azoulai, Grégor Péan, Mathias Malzieu
PAR NATHALIE AZOULAI. P.O.L, 320 P., 20 €. POURQUOI LA BELLE ADÈLE, mathématicienne de haut rang, « au sommet de sa gloire », s’est-elle pendue à son domicile un beau matin de juin, à 46 ans ? Pourquoi, malgré un mari aimant et un petit garçon adorab
L'Express2 min de lecture
Doan Bui
PAR DOAN BUI. GRASSET, 352 P., 20,90 €. ET SI L’ON PARLAIT UN PEU DE… Michel Houellebecq. Ne ricanez pas, le dernier roman de la star n’a pas anéanti nos neurones. Il est bien question de Houellebecq ici, ou plutôt de son chien, Clément, qu’un occupa
L'Express3 min de lectureAmerican Government
Périscope
« Je ne laisserai personne mettre un couteau sous la gorge de la démocratie. » Le président Joe Biden s’est montré incisif le 6 janvier, lors d’un discours prononcé au Congrès, un an après l’assaut lancé contre le Capitole par des partisans de Donald