Pleine Vie

Antibes, ou la magie des étés au bord de la Grande Bleue

Antibes, c’est une porte sur l’été et un retour vers un passé heureux. Sa simple évocation suffit à ramener en moi un f lot de souvenirs parmi les plus précieux de mon enfance. J’y ai passé mes plus belles vacances et continue d’y séjourner dès que j’en ai l’occasion. Mes grandes vacances rimaient avec Grande Bleue. Après un long voyage de nuit dans ces trains couchettes d’antan où je dormais souvent tête-bêche avec ma sœur jumelle, je me souviens encore au petit matin de nos yeux écarquillés de joie et d’excitation en apercevant le paysage changer à mesure que nous approchions de la destination tant attendue : les pins, merveilleux parasols, les palmiers altiers et surtout le bord de mer avec ses premiers baigneurs, le ciel bleu comme nulle part ailleurs, où l’on a envie de plonger ses prunelles. Notre exaltation d’enfant, le cœur battant, déjà à la fête, déjà les pieds dans l’eau, déjà la tête La voix du haut-parleur résonne tandis que nous entrons en gare. Une jolie petite gare pleine de charme, comme la bande-annonce prometteuse du film de nos vacances, la promesse d’un feu d’artifice de sensations grisantes : bouquets d’arômes, explosion de senteurs, de couleurs… Sur les terres de cette mer, nous ne tarderions pas à goûter un luxe d’émotions, de beauté et de volupté. Au bout du quai, mon grand-père nous attend. Ses grands bras qui s’ouvrent marquent le signal : que le bel été commence, avec son festival de réjouissances !

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Centres d'intérêt associés