Lire

LE VOCABLE DU MOIS Dose

Voilà un mot que naguère on n’utilisait plus qu’à… dose homéopathique: s’il revenait aux oreilles de l’usager, c’était essentiellement sous le, voire notablement diminué, sous forme de dosette (« What else ? », comme répétait l’autre). La crise sanitaire que vous savez l’aura opportunément remis au centre du jeu, quand bien même ce serait surtout pour jouer l’Arlésienne: pendant longtemps, ladite dose aura été plus volontiers aperçue sur BFM TV que dans les officines ou les centres de vaccination ! Une pénurie que l’étymologie n’aura fait que nous rendre plus cruelle: au dire des spécialistes, le mot descend en effet du grec et signifierait « action de donner ». « Action de vendre » collerait sans doute davantage à la triste réalité, tant l’approvisionnement, étonnamment balbutiant dans le pays de Pasteur, semble tributaire d’espèces dûment sonnantes et trébuchantes ! Accessoirement, ce ratage que personne ne se risquerait à qualifier d’organisé aura au moins permis au chroniqueur de langue de mesurer ce qui peut quelquefois, dans notre idiome, séparer la métaphore de la réalité: ceux qui disent aujourd’hui « avoir leur dose de tout ça » ne sont autres que ceux qui, en dépit de louables efforts, ont eu toutes les peines du monde à s’en procurer une. Allez y comprendre quelque chose…

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Centres d'intérêt associés