Lire

Maylis de Kerangal - Alain Fleischer - Shmuel T. Meyer - Astrid Éliard… Dernières nouvelles des étoiles

Et si, pour donner un aperçu de l’infini, une simple nouvelle pouvait suffire. Quelques lignes et puis la chute, comme si l’histoire qu’elles avaient voulu contenir basculait dans l’inconnu, entraînant le lecteur dans son sillage. Parmi les recueils de ce printemps, les Petites histoires d’infinis d’Alain Fleischer relèvent ce pari un peu fou de dire l’indicible, ou plutôt de le suggérer. La malice s’allie à la poésie sous la plume de l’artiste à la silhouette de savant fou, qui alerte en avant-propos: « L’infini doit apparaître par surprise. Peut-être même abruptement. Le lecteur doit y être poussé comme au bord d’un précipice qu’il n’aurait pasPremière nouvelle, premier croc-en-jambe :

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Centres d'intérêt associés