Ici Paris

“J’ai peur pour Caroline Margeridon !”

”Je l’ai mise en garde, je passe ma vie à ça…“
”Je sais qu’elle ne changera jamais…“

À 58 ans, l’animatrice de a débuté sa carrière en 1987. Ce qui lui permet d’avoir du recul sur son passé, son histoire, son image. Maman de Nicolas (28 ans) et Valentine (25 ans), issus de ses amours avec le journaliste Pierre Sled, compagne d’un écrivain célèbre, puis de Bertrand,ou encore du restaurateur Georges Menut, la belle n’a cessé de faire parler d’elle, tant sur le plan professionnel que personnel. Cependant, la journaliste le sait, son métier exige une certaine retenue, et il est important de préserver son intimité, comme elle l’a évoqué au « J’ai eu d’autres histoires après Pierre, point. » Être sur le devant de la scène n’est pas sans risque. Photos volées, interprétations diverses, médisances… Sophie est inquiète. Car il y a un prix à payer à être connu. La présentatrice d’l’a constaté amèrement dans son équipe même, avec le scandale Chalençon. On se souvient que le collectionneur d’art (qui s’était déjà, en 2020, affiché avec Jean-Marie Le Pen et Dieudonné) a récemment été placé en garde à vue pour mise en danger de la vie d’autrui et travail dissimulé suite à l’organisation de dîners clandestins durant la crise sanitaire. À force de s’afficher, de critiquer, et de se moquer, l’intéressé a été évincé de ses fonctions. « Il avait autre chose à mettre en avant que d’aller prendre la parole sur n’importe quel sujet. C’était quelqu’un de compétent, de génial dans sa manière d’être… On avait besoin de lui dans l’émission. C’est dommage qu’il se soit exclu tout seul. J’aurais adoré qu’il reste parmi nous », regrette Sophie dans qui a tissé de nombreuses amitiés dans ce programme. « Nous sommes deux femmes très différentes », confie-t-elle d’ailleurs sur la profonde relation qui l’unit à une autre. « Je l’ai mise en garde, je passe ma vie à ça… Je trouve qu’elle s’expose trop. Il y a toujours un revers de la médaille à ça. J’essaie de lui expliquer mais c’est difficile, ils sont livrés à la notoriété et ça peut être grisant », relate-t-elle. « J’admets avoir parfois peur pour elle. J’ai peur que ce soit trop… Je trouve qu’elle a des pantalons trop serrés, des talons trop hauts… » Aguicheuse, l’amie? Aux avertissements, la concernée ne semble en tout cas ne rien vouloir entendre. « Elle dit que son image ne correspond pas à ce qu’elle est à l’intérieur, je crois que c’est ça qui m’amuse », retient néanmoins l’animatrice, avec une franchise touchante. Mais la célébrité est un piège, et la directrice éditoriale du nouveau bimestriel, le répète. Il faut faire attention! D’autant que Caroline Margeridon, décoratrice, marchande d’art et organisatrice de salons d’antiquaires, vient d’être cambriolée! Alors, écoutera-t-elle les conseils de sa copine? Rappelons que si la Bordelaise est si proche de la Biarrote de 54 ans, c’est aussi parce que toutes les deux ont sensiblement le même âge, qu’elles sont indépendantes et passionnées, célibataires (malgré la dernière aventure de Sophie avec un « brillant professeur de médecine », comme elle le révèle dans son livre sorti le 19 mai chez Albin Michel), et mamans de deux enfants (Alexandre et Victoire Margeridon ont 23 et 22 ans). De quoi s’accorder! « On se fait rire mutuellement », précise Sophie, qui continue de tout faire pour alerter sa protégée dont la notoriété grandissante semble faire tourner la tête. « Les acheteurs sont livrés au vedettariat, et il peut y avoir des excès, avait-elle déjà exprimé dans Je joue alors un rôle de grande sœur en les calmant et en expliquant qu’on ne peut pas faire n’importe quoi publiquement ». La brocanteuse écoutera-t-elle son aînée? Pas sûr : « Je sais que Caroline ne changera jamais! », a conclu la figure de proue de France Télévisions. •

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.