Côté Ouest

SÉRIES LIMITÉES

les mains, le corps et l’esprit tout entiers engagés dans le travail de la pâte de kaolin ou de la terre crue. explique Elsa Dinerstein. Il y a en effet chez elle une âmedit-elle, songeuse. Ses coupes en terres mêlées témoignent de la liberté qui est la sienne. En principe, les céramistes se refusent à mélanger les terres, chacune possédant des propriétés physiques particulières. Elsa, quant à elle, s’amuse de ces contraintes, et affine la matière jusqu’au point de rupture. Ainsi, ses coupes en grès mêlés étonnent par leur légèreté et leur finesse. Leur rebord fin et irrégulier semble aussi délicat et fragile qu’une coquille d’œuf. La céramiste compare sa technique à celle de la danse: Ses décors, chaque fois uniques, chorégraphient la matière et évoquent la peinture. Elle appelle d’ailleurs ses pièces en grès des . Au début de son parcours artistique, Elsa a commencé par la peinture, avant de s’intéresser au papier. Certaines de ses créations en biscuit, enrichies de filaments de couleurs, rappellent d’ailleurs une feuille de papier artisanal dont les fibres teintées font toute la beauté. Art de la table, accessoires de décoration, autant de pièces d’art uniques et de séries limitées que l’on retrouve chez les étoilés de la région, du Skiff Club, le restaurant de l’hôtel Ha(a)ïtza au Pyla, au Miles à Bordeaux, en passant par le Solena, lui aussi à Bordeaux.

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Centres d'intérêt associés