Lire

CHAPEAU L’AUTISTE

Hélène Nicolas, alias Babouillec, n’a d’après elle « pas appris à lire, à écrire, à parler ». Après vingt ans de silence, elle compose ses premiers textes en assemblant des lettres en carton sur une page blanche, qui lui permettent d’entrer en contact avec son entourage. Voyage au centre d’un cerveau d’autiste (texte qui sort directement en format poche) interroge de manière inédite les notions d’identité, de différence et de norme, tout en confirmant le talent d’une artiste d’abord jugée « inapte ».

L’écriture jaillit du silence avec la volonté de le rompre. Quand un stylo suffit pour nombre d’écrivains, l’accès aux mots peut s’avérer plus complexe pour d’autres. Diagnostiquée autiste très déficitaire, elle ne parle pas et l’habileté motrice de son corps est insuffisante pour lui permettre de s’exprimer. Il lui fallait pour cela prendre conscience qu’elle avait des mains, des doigts, apprendre à relier son pouce et son index pour se saisir de l’alphabet enAinsi se présente-t-elle dans (Christophe Chomant éditeur, réédité chez Rivages), recueil inclassable qui signait, en 2013, ses premiers pas en tant qu’auteure.

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.