L'Express

« La masculinisation de la langue française est une thèse farfelue »

C’EST UNE THÉSE RÉPÉTÉE par de nombreux partisans de l’écriture inclusive : plus égalitaire au Moyen Age, la langue française aurait été masculinisée au xviie siècle – sous la houlette de l’Académie française. Cette idée s’appuie sur les travaux de l’historienne de la littérature Eliane Viennot. Mais, pour les linguistes Yana Grinshpun, maître de conférences à l’université Paris IIISorbonne nouvelle, et Jean Szlamowicz, professeur à l’Université de Bourgogne, cette vision relève davantage d’un discours idéologique, voire d’un « complotisme linguistique », que d’une réalité historique. Les deux universitaires lancent une revue, Observables, dont le premier numéro est consacré aux débats sur l’écriture inclusive et le genre grammatical. Entretien.

Dans votre revue Observables, vous remettez en question la thèse d’Eliane Viennot, selon laquelle il y aurait eu, à partir du xviie siècle, une masculinisation délibérée de la langue française. Pourquoi?

C’est une thèse farfelue : « masculinisation » n’a aucun sens en linguistique, et l’histoire des langues n’a rien à voir avec ce que peuvent

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Plus de L'Express

L'Express1 min de lecture
Les Territoires À L’honneur
Tautavel, Bize-Minervois, Opoul-Périllos, Perpignan, Vic-en-Bigorre… En Occitanie, les lieux qui bénéficient du label Ecomobilité se multiplient. Depuis 2012, en effet, l’Ademe les valorise pour leurs actions en matière de mobilité durable. Cette ann
L'Express1 min de lecture
Quel Effet A Eu Le Covid Sur Les Naissances?
Source: Insee ■
L'Express3 min de lecture
Si Tu Ne Dépasses Pas 6 %, T’es Plus Rien!
A six mois du scrutin présidentiel, le nombre de sondages d’intentions de vote publiés est d’ores et déjà vertigineux. Pas moins d’une trentaine l’ont été depuis le mois d’avril 2021, et le rythme ne va faire que s’accélérer dans les semaines qui vie