Mission Patrimoine

Son jardin à Giverny L’autre œuvre d’art de Claude Monet

ne grande maison recouverte de crépi rose aux volets verts. Un jardin parfumé, coloré, foisonnant, changeant d’une semaine à une autre au gré des floraisons successives. Serions-nous au paradis ? Les touristes ne s’y trompent pas. Ils sont en moyenne cinq cent mille chaque année à se rendre à la Fondation Claude Monet à Giverny, deuxième site le plus visité de Normandie après le Mont-Saint-Michel. Malgré le monde, le charme de ce lieu de mémoire dédié au peintre impressionniste opère chaque fois. En été, la promenade dans le jardin est un pur enchantement. Cette symphonie florale suscite d’emblée le ravissement lorsqu’on déambule dans les allées aux mille nuances de couleurs, conçues comme autant de « boîtes de peintures ». « », écrivit Claude Monet. Selon Gustave Geffroy, biographe et ami intime de l’artiste, Giverny ». Après les difficiles années pour imposer sa peinture, les drames familiaux - le décès de sa première femme Camille Doncieux -, les déménagements successifs, Monet, âgé de 42 ans, s’installe à Giverny.

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Centres d'intérêt associés

Plus de Mission Patrimoine

Mission Patrimoine16 min de lecture
“Mes Coups De Cœur ”
Chaque année, les Journées européennes du patrimoine sont l’occasion pour les Français de se précipiter dans des sites exceptionnellement ouverts au public. Ce n’est pas un hasard si les lieux de pouvoir ont la faveur des visiteurs, curieux de pénétr
Mission Patrimoine2 min de lecture
Il Faut Sauver Nos Métiers D’art !
Face aux funestes réformes du système de formation initiale et continue qui compromettent l’avenir de tout un secteur, le Syndicat professionnel des métiers d’art se mobilise. Un véritable paradoxe, estime Aude Tahon, la présidente d’Ateliers d’art d
Mission Patrimoine3 min de lectureArchitecture
La Messe Est Dite
Les travaux initiaux sur ce site emblématique du Loto du Patrimoine 2019 avaient été estimés à 765 000 €. Ils avoisinent à présent un coût global autour de 1 000 000 €. « Il y a les imprévus, comme ces fresques découvertes sur les murs du chœur de l’