Science & Vie

Bosse des maths ? les neurosciences répondent

Que l’on soit matheux dans l’âme ou allergique aux équations, nous possédons tous, dès la naissance, certaines capacités mathématiques relatives à la perception de la quantité. Cette découverte s’appuie sur de fascinantes études publiées notamment par l’équipe de Véronique Izard, du Laboratoire psychologie de la perception à l’université Paris-Descartes: “Dans une expérience réalisée il y a quelques années, nous avons présenté plusieurs séries de sons identiques, Les chercheurs ont noté que cette réaction des nourrissons apparaissait pour des quantités assez proches les unes des autres, mais également qu’elle était dépendante du ratio entre le nombre de sons et d’images. Les bébés sont en effet sensibles à un ratio d’environ 3 pour 1: ils différencieront ainsi 9 et 3, mais auront plus de mal à distinguer 16 et 10, même si l’intervalle qui les sépare est le même. Pour Véronique Izard et ses collègues, ce comportement qui surgit pour deux stimulus différents et séparés dans le temps permet de mettre en évidence la présence de ce sens des nombres chez l’humain dès la naissance. Une certaine forme d’abstraction mathématique, que l’on retrouve d’ailleurs dans bien d’autres domaines que l’arithmétique.

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Plus de Science & Vie

Science & Vie1 min de lecture
En Chiffres
40 milliards C’est l’estimation actuelle du marché mondial des probiotiques, en plein essor depuis la pandémie de Covid-19. Ces levures auraient un intérêt potentiel pour améliorer le microbiote intestinal. 500000 C’est l’estimation du nombre d’ann
Science & Vie1 min de lecture
Combien Dure Une Particule Expérimentale?
Cela dépend de la particule ! Dans un accélérateur comme le grand collisionneur d’hadrons du Cern, d’innombrables particules se forment après collision entre deux protons. “Leur temps de vie s’échelonne sur des durées très différentes”, explique Fabr
Science & Vie1 min de lecture
Des Vers De Farine Pour Manger Le Polystyrène
Située à Florange, la start-up Worm Generation propose de recycler le plastique en le donnant à manger à… des vers de farine ! Ces larves en sont friandes, avec une prédilection pour les emballages fins, et une saveur préférée : le polyester. Une vra