Lire

KILO DE PAIN ET REVUES DE CHARME

SE DONNER L’IMPRESSION D’HABITER DANS UN AUTRE TEMPS

J’adore voyager dans le temps. Hélas, les machines sont encore rares, peu fiables, et très chères à l’usage; l’ère du tourisme spatial est à portée de main, mais le tourisme temporel n’est pas pour demain. À défaut, certains livres font office de petites machines à recréer le. Ce drôle de livre réalise un projet auquel je songe depuis longtemps : lire chaque matin un quotidien de jadis, réimprimé tel quel, histoire de se donner l’impression d’habiter dans un autre temps. Les quotidiens de 1884, Wackenheim est allé les dépouiller un par un à la bibliothèque François-Mitterrand – du au , en vue de recréer le plus précisément possible le décor et l’ambiance de cette année témoin, « ». On a l’impression, en s’immergeant dans ce gros almanach, d’être installé dans un café sous la III République, et d’écouter parler la clientèle ; au menu des discussions, la crise du Tonkin, le projet de tour Eiffel, le choléra à Toulon, la loi sur le divorce, le kilo de pain à 29 centimes. La France du xx siècle se dessine peu à peu, celle du xxi siècle est encore loin. Wackenheim dédie le livre à son fils; le fils du fils de son fils écrira-t-il pareillement, d’ici un siècle, un livre intitulé , où il citera cette chronique ?

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Centres d'intérêt associés