Mieux vivre votre argent

La Ville du mois

Brest sort de l’ombre

Laissée pour compte du marché immobilier français durant plusieurs décennies, la sous-préfecture du Finistère se réveille enfin, galvanisée par ses prix attractifs, inférieurs de près de 1000 euros le mètre carré à la moyenne nationale, par la douceur de son climat et par les taux d’emprunt idylliques du moment. En deux ans, les tarifs moyens dans la commune se sont envolés de pratiquement 20%. C’est davantage que la progression observée sur la même période à Nantes (+13 %) et

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.