Loco-Revue

PATINE UNE BB 9400 DANS SON JUS Pas à pas

patine du matériel roulant est un exercice délicat, d’autant plus lorsqu’il s’agit de traiter un engin plutôt onéreux. L’aérographe est un bon outil pour ce genre de travail, mais le résultat est. L’exercice est aussi très subjectif : certains d’entre nous préféreront une patine subtile et légère, d’autres, une patine plus appuyée. Les deux approches sont tout aussi réalistes, les traces de salissures n’étant pas homogènes dans le temps. On se rappellera simplement qu’une patine appuyée évoquera plutôt une machine à la fin d’une longue course, les engins étant en général lavés pour un nouveau service (au moins au niveau des portes!). Enfin, n’oublions pas non plus de ne pas trop exagérer l’usure, les traces de rouille ou les éclats de peinture sur des machines en service… Sauf si vous souhaitez garer votre engin au cimetière des éléphants !

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.