CRASH Magazine

THEBE MAGUGU

AL: Tu es en Afrique du Sud à l’heure où l’on parle?

TM: Oui, je suis à Johannesburg. L’Afrique du Sud est en train de vivre une période difficile, marquée par de nombreuses émeutes et manifestations. La situation n’est pas bonne. Notre ancien président a été condamné à de la prison, et beaucoup de gens ont considéré ça comme une porte ouverte au crime.

AL: Et qu’en est-il de la situation vis-à-vis du Covid-19?

TM: C’est aussi difficile, tout arrive à la fois. Notre campagne de vaccination marche au ralenti et seules les personnes au-dessus de 50 ans peuvent aujourd’hui avoir accès au vaccin. Le nombre de cas positifs augmente tous les jours. Toutes ces problématiques se mélangent et créent un contexte social très mauvais pour le pays.

AL: La situation sanitaire et sociale est-elle un frein à ton travail? Ce doit être difficile d’un point de vue psychologique.

TM: C’est dur, mais travailler nous aide à avancer. J’essaie de ne pas trop y penser, et je fais tout pour que mon équipe soit à l’abri. On travaille de chez nous dès qu’on le peut.

AL: Est-ce important pour toi de rester en Afrique du Sud plutôt que d’installer ton studio en Europe par exemple?

Je trouve que je travaille mieux quand je suis

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Plus de CRASH Magazine

CRASH Magazine3 min de lecture
Pray, Amore, Combat
J’ÉCRIS CE COURT ESSAI POUR FRANK DEPUIS BRUTON, DANS LE SOMERSET.AU ROTH BAR, POUR ÊTRE PLUS PRÉCIS. QUI ÉTAIT DIETER ROTH DÉJÀ ? UN ARTISTE «TOTAL», TRANSDISCIPLINAIRE, COMPARABLE À ANDY WARHOL OU JOSEPH BEUYS (COMME LE SUGGÈRENT SES PLUS FIDÈLES A
CRASH Magazine3 min de lecture
Rabah Nait Oufella
MDN: Tu as déjà à ton actif une bonne dizaine de films, à commencer par Entre les Murs de Laurent Cantet (tourné dans ton collège !) qui a reçu la Palme d’Or en 2008. Presque un hasard qui a changé ta vie. Avais-tu envisagé de faire du cinéma avant c
CRASH Magazine1 min de lecture
Vitelli
En tant que punks autoproclamés de la couture italienne, les créateurs de la marque de tricot italienne Vitelli «sauvent la région un tricot à la fois». Depuis leur atelier situé à Milan, ils travaillent avec des tricoteurs et des boucleurs indépenda