Le Journal du dimanche

Gérard Grunberg, politologue « Pour le Parti socialiste, la chute est inexorable »

Dans certains sondages, les gauches oscillent entre 24 et 29 % des intentions de vote au premier tour de l’élection présidentielle. Comment expliquer cette faiblesse historique ?

Cette faiblesse date de 2017 : à l’élection présidentielle, les gauches rassemblaient 28 %, contre 44 % en 2012. Il s’agit du niveau le plus faible depuis 1969. Cet effondrement est dû essentiellement au recul du Parti socialiste, passé dans le même temps de 29 % à 6 %, et qui se situe encore aujourd’hui à ce niveau. Ça résulte

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Plus de Le Journal du dimanche

Le Journal du dimanche2 min de lecture
Le Vrai Du Faux
VRAI, MAIS… • Le chiffre donné par la candidate LR vient de l’OCDE, l’Organisation de coopération et de développement économiques, qui recense les données de ses membres, dont font partie la majorité des pays de l’Union européenne (à l’exception de l
Le Journal du dimanche3 min de lecture
Keir Starmer Se Prépare Pour L’alternance
Correspondante Londres (Royaume-Uni) Qui connaît Keir Starmer ? Élu à la tête du Labour en avril 2020 en plein confinement, cet ex-procureur général pour l’Angleterre et le pays de Galles au style très sobre a longtemps eu du mal à exister face à Bo
Le Journal du dimanche2 min de lecture
La Cote Du Président S’effrite
Ce n’est pas un effondrement. Mais, assurément, une sérieuse alerte pour Emmanuel Macron. Le chef de l’État ne compte plus que 37 % de satisfaits (- 4 points en un mois), alors que le total des mécontents s’élève à 60 % (+ 5). « C’est un tournant, an