Le Journal du dimanche

À ÉCOUTER

John Coltrane

Live in Seattle ****

C’est l’un des plus grands disques de tous les temps qui, comme , de Miles Davis, dépasse largement les frontières du jazz. Et pourtant, aussi incroyable que (1964) reste plus de six décennies dans les tiroirs. Le 2 octobre 1965, soit dix mois après cet album aux quatre parties mystiques, le saxophoniste Joe Brazil enregistre le quartette de Coltrane au club The Penthouse de Seattle. Avec le concert à Juan-les-Pins en juillet 1965, ce sera le seul enregistrement live de ce chef-d’œuvre adoré aussi des rockeurs. Peut-être parce que Coltrane, héroïnomane abstinent depuis 1958, livre la musique la plus addictive qui soit, celle du manque. Elvin Jones à la batterie, McCoy Tyner au piano, Jimmy Garrison à la contrebasse et quelques invités tels que Pharoah Sanders : la tension est ici à son maximum dans une liberté de jeu rarement recouvrée.

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Plus de Le Journal du dimanche

Le Journal du dimanche2 min de lecture
En Salles Mercredi
Il y a cinquante ans, le lynx boréal a été réintroduit dans les montagnes du Jura. Au cœur de somptueux paysages enneigés, Laurent Geslin est parti sur les traces du discret félin pour étudier son mode de vie en forêt, au milieu des cerfs, renards, s
Le Journal du dimanche1 min de lecture
Les Prélèvements Dans Le Nez En Question
LE NEW YORK TIMES a levé un lièvre avant-hier : et si les écouvillons dans le nez étaient moins efficaces pour repérer Omicron ? Un nombre croissant d’experts suggèrent que des prélèvements salivaires permettraient une détection plus précoce de ce va
Le Journal du dimanche3 min de lecture
Au Bord De La Crise De Nerfs
– La directrice de l’école est absente aujourd’hui. – Elle a le Covid ? – Non. – Elle est cas contact ? – Non plus. Son mari a appelé ce matin pour prévenir ; la directrice fait un burn-out administratif. – C’est quoi, un burn-out administratif ? – E