Lire

Delphine Horvilleur Plus douce sera la mort

Ce témoignage n’est pas celui d’une spirite ou d’un chasseur de fantômes ; il est celui de la plus célèbre femme rabbin de France, dont l’une des fonctions consiste à accompagner les morts au cimetière, et donc les vivants dans leur deuil. Ce deuil prend toutes les formes: depuis la détresse des victimes des attentats contre dont les familles sont farouchement athées, jusqu’aux coups de fil passés aux proches des morts de la Covid-19, contraints de murmurer leurs prières sans embrassades et sans étreintes, l’expérience contemporaine de la mort dispose d’un large spectre, qui est aussi le miroir de notre société.

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Centres d'intérêt associés

Plus de Lire

Lire1 min de lecture
Double Peine
Une amie meurt et tout se dérobe, si ce n’est ce premier roman que la narratrice et la défunte ont écrit à quatre mains quelques années plus tôt. Unique mausolée d’une histoire qui n’est plus. Au matin du 7 janvier 2021, l’autrice fait face à un autr
Lire2 min de lecture
« Il Ne Peut Plus Y Avoir La Même Formule Pour Tous Les Élèves »
Il est temps, je crois, de dépasser nos préjugés idéologiques. Ce que je propose sur le mode de l’expérimentation - plus de liberté et d’initiative, davantage de responsabilités pour les enseignants et les chefs d’établissement - ne signifie pas du t
Lire1 min de lecture
De L'écran À L'écrit
Après le concept innovant H24 imaginé en partenariat avec les éditions Actes Sud à l’automne dernier, qui mélangeait simultanément recueil de nouvelles en librairie et série de courtsmétrages sur Internet pour rendre compte des violences faites aux f