Le Journal du dimanche

Haïti dans l’enfer des gangs

Envoyé spécial Port-au-Prince (Haïti)

Ce sont de petits riens mais, à Port-au-Prince, on a pris l’habitude de s’y accrocher pour se convaincre que tout n’est pas complètement foutu. Ces derniers jours, le miracle minuscule, c’est cette musique qui, à peine le soleil passé derrière les montagnes, résonne dans le centre-ville. Des mois que la capitale haïtienne s’était habituée à un quasi-silence nocturne. Des mois qu’elle se voyait sombrer, victime de calamités en série – assassinat du président Jovenel Moïse en juillet, tremblement de terre le mois suivant, puis paralysie des transports due à une pénurie d’essence organisée. Alors entendre à nouveau du compas et ses paroles grivoises donne l’illusion que la normalité n’est pas si loin. L’illusion seulement. Car à 20 heures, quand l’obscurité se fait totale et que les DJ coupent leurs sonos, remonte du bas de la ville une autre musique. Celle, rauque, des gros calibres à laquelle répond le son métallique des armes automatiques. Soudain, Port-au-Prince est rappelée à sa pénible réalité. Celle d’une ville tenue par les gangs.

Martissant, La Saline,

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Centres d'intérêt associés

Plus de Le Journal du dimanche

Le Journal du dimanche2 min de lecture
Mots Croisés
1. Coups à boire dans des verres ballon. – 2. Sous-entend beaucoup de choses à venir. Bon argument pour sauver sa tête jadis. Manifestation lors de bacchanales. – 3. Se met au pas. Elle n’est utile que pour un temps. Deux d’un homme et une d’une femm
Le Journal du dimanche1 min de lecture
La Verónica
Femme d’une star du foot au Chili, Verónica Lara tente de se faire un nom en devenant influenceuse. Pour devenir l’égérie d’une célèbre marque de cosmétiques, il lui faudrait quelques milliers de nouveaux abonnés sur les réseaux sociaux. Une photo av
Le Journal du dimanche1 min de lecture
Prolongations
NATATION Yohann Ndoye Brouard s’est adjugé le titre européen sur 200 m dos, à Rome, record de France à la clé (1’55”62). Autre record, mais du monde, celui de David Popovici sur 100 m nage libre (46”86). À 17 ans, le Roumain améliore la marque de Ces