Le Journal du dimanche

La grâce de Lagrasse

Nous ne serions pas capitaine d’un bateau vert et blanc comme dans la chanson de Diane Tell, mais nous nous ferions bien inviter, nous aussi, pauvre femme, à passer confinés au cœur même de l’espace réservé aux chanoines, « en clôture », selon la terminologie consacrée, chez les augustins de l’abbaye de Lagrasse, dans les Corbières, au sud de Narbonne. C’est à quoi furent conviés, tour à tour, la douzaine d’écrivains qui témoignent dans un livre troublant faisant entendre les mots des gens de foi comme des hommes de doute : les agnostiques Pascal Bruckner et Jean-Paul Enthoven, qui ont noué – l’exquise expression est signée Enthoven ; l’athée désespéré Boualem Sansal, qui confie de saint Augustin, sur lequel nos chanoines à l’habit blanc ont choisi de régler leurs pas, furent la cause de de son frère : voulant d’abord devenir chrétien comme l’évêque d’Hippone, il finit par se jeter dans les bras des Témoins de Jéhovah et sa famille ne le revit jamais : atteste Sansal ; Sylvain Tesson, qui a la religion de la malice : ; Jean-Marie Rouart qui avoue que le choix ; Franz-Olivier Giesbert qui veut croire que ; Frédéric Beigbeder qui :

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Centres d'intérêt associés

Plus de Le Journal du dimanche

Le Journal du dimanche1 min de lectureWorld
L’héritier De Tchang Kaï-chek S’empare De Taipei
Il est joli garçon et il plaît beaucoup aux dames. C'est exactement ce dont aurait besoin le Kuomintang (KMT), disaient certains avant le scrutin. En remportant de peu la mairie de Taipei, Chiang Wan-an a contribué à remettre en selle un parti vieux
Le Journal du dimanche3 min de lecture
Le Nouveau Visage De Shibuya
Caché aux yeux des visiteurs pendant les deux ans et demi de pandémie du Covid, Tokyo a continué sa marche en avant et s’est considérablement transformé. À Shibuya, en particulier, l’un des cœurs électriques de la capitale japonaise qui, quand le feu
Le Journal du dimanche1 min de lecture
Pages Radieuses
CONFIDENTIEL Les Marseillais amateurs de beaux livres se partageaient déjà l’adresse comme on le ferait d’une calanque un peu secrète : avec un sourire d’initié, sans trop en dire. Depuis plus de vingt ans, la librairie et les éditions Imbernon sont