L'Express

2021, un millésime extraordinaire

Personne n’a jamais vu une telle année depuis que l’immobilier existe! » Laurent Vimont, le président de Century 21 France, n’en revient toujours pas. 2021 est en effet le millésime de tous les records. Record de prix, d’abord, avec une envolée de 7,1 % en un an en métropole. Record de volume d’activité, ensuite, avec près de 1,2 million de ventes, selon le Conseil supérieur du notariat. Un chiffre en hausse de 15 % par rapport à celui de l’année précédente, qui avait enregistré « seulement » 1,067 million de transactions.

Les raisons de cette euphorie? D’une part, des taux d’intérêt historiquement bas, qui ont mécaniquement accru le pouvoir d’achat et la solvabilité des acquéreurs. D’autre part – aussi étonnant que cela puisse paraître –, la crise sanitaire! « Nous sommes une activité miraculée de la pandémie », constate Laurent Vimont. Et pour cause: les confinements successifs ont profondément modifié le rapport qu’entretenaient certains Français avec leur habitat. « Nombre d’entre eux refusent désormais de subir leur logement et veulent s’épanouir dans

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Centres d'intérêt associés

Plus de L'Express

L'Express3 min de lectureWorld
Météo: L’été Meurtrier
Ce 25 juillet, la rivière Liangma, qui traverse le troisième périphérique de Pékin, est transformée en piscine à ciel ouvert. Abattus par la chaleur, les gardiens ne prêtent même plus attention aux baigneurs qui plongent dans les eaux saumâtres bordé
L'Express1 min de lecture
S’abonner C’est:
Soutenir une rédaction engagée et indépendantequi vous promet de filtrer l'information qui nous assaille pour analyser les sujets qui comptent vraiment; valoriser un journalisme rigoureux, basé sur des recherches approfondies et vérifiées. Accéder à
L'Express3 min de lecture
Quand Les Privilèges Sont Mis À Nu(pes)
« Les privilèges vous horripilent, moi aussi. Il faut les abolir! » La phrase aurait pu être prononcée par un député à la tribune de l’hôtel des Menus-Plaisirs lors de la nuit du 4 août 1789, quelques heures avant que l’Assemblée ne vote leur suppres