Art & Décoration

Le passé RECOMPOSÉ

Àdeux heures de Paris, le Perche réussit l’équation naturelle magique avec des forêts, des bocages, des chemins aux haies coquettes et des chevaux à chaque coin de pré. Tout est charmant dans la région et le se souvient-il, De l’imagination en effet, il en fallait! Les planchers étaient effondrés, il n’y avait plus de fenêtres, le sol se présentait en terre battue et la pénombre régnait partout. Mais l’environnement était très séduisant avec un jardin de 1000 m accolé à un chemin communal. Restaurée avec le raffinement dont Vincent-Louis Voinchet a déjà fait preuve en créant Maison Ceronne, l’hôtel « country chic » qu’il anime avec Clément, son compagnon, la maison se déploie aujourd’hui sur 160 m, deux niveaux, avec trois chambres, deux salles d’eau, une élégante cuisine et un vaste salon. Le sol en ciment, les ouvertures aux huisseries en acier et l’escalier noir affirment un parti pris contemporain renforcé par le mobilier design. , ajoute Vincent-Louis. Le mobilier chiné, les pièces uniques provenant de galeries et les objets moins précieux jalonnent ce cadre dépouillé fait de simplicité et d’élégance. Théâtrale, l’accumulation de luminaires, cinq lanternes en papier de riz, crée un effet de volume. Et un contrepoint avec le banc récupéré dans la grange, nettoyé et placé à l’arrière du grand canapé. Une jolie façon d’exprimer que dans cette longère, le passé et le présent veillent désormais l’un sur l’autre.

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.