L'Express

Florent Menegaux : « Il n’y a plus, en France, de rêve collectif »

Il préside depuis trois ans le groupe Michelin et ses 125 000 salariés. Pour Florent Menegaux, le second quinquennat d’Emmanuel Macron doit être notamment l’occasion de repenser le rôle de l’Etat, pour diminuer son train de vie et le recentrer sur ses fonctions régaliennes. Dans un pays rongé par l’inquiétude et la peur de l’avenir, le dirigeant regrette l’absence d’un « grand récit », capable de ressouder les Français et de leur redonner confiance. « Nos responsables politiques, comme les entreprises, doivent s’attacher à recréer des rêves collectifs », prévient-il.

La France apparaît plus fracturée que jamais à l’issue de cette élection présidentielle. Ces tensions, ce désenchantement, les ressentez-vous au sein de votre entreprise ?

Le creusement des inégalités, les enjeux de pouvoir d’achat suscitent des tensions partout dans le monde. Mais il y a en France,

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Plus de L'Express

L'Express2 min de lecture
Jeux
1. Reprise à ses débuts. 2. Surplus de l'armée. Réagir timidement. 3. Suppose du déjà-vu. Vient après avoir nommé trois personnes. Mesure de lucidité. 4. Défrise. Ça aide pour un classement. 5. Pas de quoi décorner. Tour de vis. 6. En mer avec Homère
L'Express2 min de lecture
Bones Bay
PAR BECKY MANAWATU, TRAD. DE L’ANGLAIS (NOUVELLE-ZÉLANDE) PAR DAVID FAUQUEMBERG. AU VENT DES ÎLES, 432 P., 23 €. CE N’EST PAS UN LIVRE SIMPLE que ce Bones Bay, premier roman de Becky Manawatu, Néo-Zélandaise de 40 ans, qui tisse sa toile autour d’une
L'Express3 min de lecture
« L’Union Soviétique, Avec Un Peu Plus D’argent »
Dans le secteur pétrolier, il y a eu longtemps les « seigneurs » de l’exploration-production et les autres… Chez EDF, il y a le gros des troupes – « lignards », commerciaux, salariés des branches renouvelables ou hydrauliques -, et le corps d’élite d