L'Express

En région bordelaise, la colère gronde déjà

Ça va péter. Des cafés étudiants du coeur de Bordeaux aux stations de taxis de la métropole, en passant par les villages viticoles du Médoc ou de l’Entre-deux-Mers, la phrase revient comme un leitmotiv. Ça va péter. Non pas tant comme une prédiction – en matière sociale, l’avenir est souvent hasardeux. Non, plutôt comme l’expression d’une immense frustration au lendemain de l’élection présidentielle. La participation a pourtant été supérieure à la moyenne nationale. Mais entre une ville à majorité verte qui a donné au premier tour un tiers de ses voix à Emmanuel Macron, une métropole qui a favorisé l’Insoumis Jean-Luc Mélenchon et le reste du département qui a souvent placé Marine Le Pen en tête, nombreux sont les électeurs à ne pas se reconnaître dans le résultat du 24 avril. Et les promesses d’Emmanuel Macron d’écouter mieux, de gouverner autrement n’y changent rien. La colère est là.

Les élus locaux le savent. « Emmanuel Macron a un socle solide pour un président sortant, mais il y a deux signaux d’alerte : les jeunes de la métropole sur les sujets “climat” et les territoires ruraux qui se sentent exclus des évolutions de ce pays », reconnaît Catherine Fabre, députée (LREM) de Bordeaux. A l’ouest, au nord ou à l’est de la métropole, dans des

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Plus de L'Express

L'Express6 min de lecture
Marine Le Pen, En Surplomb Mais Pas Trop
Elle a pris trois semaines pour souffler. Principalement en Bretagne, à la Trinité-sur-Mer, dans cette station balnéaire qui a vu naître Jean-Marie Le Pen. Fidèle à la tradition de la cité morbihannaise, où on cultive le sens de la discrétion et de l
L'Express5 min de lectureWorld
Pourquoi Poutine Peut Perdre
Ce fut d’abord la centrale électrique de Kharkiv, touchée le 11 septembre par plusieurs missiles, privant d’électricité des centaines de milliers d’habitants. Puis des frappes sur le barrage de Kryviy Rih et, dans le sud-est de Zaporijia, sur des rés
L'Express2 min de lectureWorld
L’ex-empire Soviétique, L’autre Échec De Poutine
Par la ruse et le feu, il rêvait de restaurer l’empire soviétique, lorsque les 15 républiques socialistes couvraient un sixième des terres de la planète. Non seulement le dictateur russe est en train de ramener son pays à l’état de délitement de 1991