Voile Magazine

VOILES DE SAINT-BARTH L’art de régater à la française

posé au nord de l’arc antillais dont le nom est souvent associé aux extravagances des stars et autres « happy few ». Une côte escarpée, baignée d’eau turquoise et balayée par les alizés généreux qui offrent depuis une dizaine d’années un terrain de jeu unique aux meilleurs régatiers du monde. Une semaine durant, Gustavia, le principal bourg aux toits colorés de cet îlot accueille une flottille internationale venue croiser les proues sur ses parcours atypiques. Le scénario de cette belle aventure nautique est né il y a une douzaine d’années de l’imagination et la complicité de François Tolède et Luc Poupon. Une organisation sans faille servie par une armée de bénévoles. Une semaine alternant régates acharnées et festivités et un nom en forme de clin d’œil à la grande sœur qui clôture la saison de Méditerranée l’ont progressivement fait entrer dans la légende. Pour cette 11 édition, la recette ne semblait pas avoir perdu de sa saveur, bien au contraire. En témoigne le nombre d’étraves alignées devant la capitainerie, les deux ans d’absence ne semblent avoir fait qu’aiguiser l’appétit des équipages venus pour l’occasion.

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Plus de Voile Magazine

Voile Magazine1 min de lecture
La Cote De dans Voile Mag
NE CHERCHEZ PAS le prochain numéro de L’Argus du Bateau dans les kiosques, il n’y en aura pas. Notre confrère, spécialiste du marché de l’occasion, prend le virage du numérique et devient présent uniquement sur internet, à travers son site (www.argus
Voile Magazine1 min de lecture
Cap Au Sud
Les choses sérieuses commencent pour les six équipages engagés sur la Globe 40, ce tour du monde en Class40 passant par l’île Maurice, Auckland, Papeete, Ushuaïa, Recife et Grenade avant de rejoindre Lorient. Partie de Tanger, où le départ a été donn
Voile Magazine6 min de lecture
Course
SOLITAIRE DU FIGARO C’est le 21 août prochain que vont s’élancer de Nantes les 34 concurrents de la Solitaire du Figaro. Après la descente de la Loire, ils mettront le cap sur Port-la-Forêt… via l’île de Stockholm, au Pays de Galles. Ils enchaîneront